Ils sont 36 civils palestiniens avoir été tués par les armes des forces d’occupation israéliennes en 2013. Un chiffre en augmentation par rapport à 2012.

A l’heure où les familles de la bande de Gaza fêtent le retour de leurs enfants, des prisonniers libérés par Israël à la veille de la venue du Secrétaire d’Etat américain John Kerry, un autre chiffre marque tristement cette fin d’année dans les Territoires palestiniens occupés. Au cours des douze derniers mois passés, l’armée israélienne a ôté la vie à 36 civils palestiniens, selon l’ONG israélienne B’Tselem. En Cisjordanie, au moins 27 Palestiniens ont été tués par des soldats de l’occupation israélienne, soit trois plus qu’en 2012. Dans la bande de Gaza, toujours sous blocus, ils sont 9 Palestiniens à avoir perdu la vie à cause des forces militaires israéliennes cette année.

Advertisement

L’ONG, qui produit des informations sur les droits de l’Homme dans les Territoires occupés, dénonce au passage le “manque de sérieux” des enquêtes menées jusqu’à présent par Tsahal. Selon elle, depuis les deux dernières années, la justice militaire israélienne fait preuve de plus de laxisme dans les enquêtes traitant de la disparition de civils palestiniens dans les Territoires occupés. Ainsi, seules 5 enquêtes ont été lancées suite à la mort de 35 Palestiniens depuis 2011 et un seul soldat israélien a été inculpé. Les quatre autres enquêtes ont été classées sans suite ou son en cours de traitement.

(Avec agences)