Malgré leur refus, les deux anciens détenus Algériens de Guantanamo vont être rapatriés en Algérie. Les autorités algériennes viennent de donner leur accord dans ce sens, selon l’agence APS.

« Les autorités algériennes ont émis un avis sans objection à la demande américaine de rapatriement vers l’Algérie, le 4 décembre 2013, de deux ressortissants algériens, les nommés Djamel Ameziane et Bensayah Belkacem, détenus à la base navale de Guantanamo », indique cette source.

Le document précise également que cet accord est donné sur « la base des engagements convenus avec la partie américaine depuis 2007, et en conformité avec la pratique utilisée lors des transferts précédents de ce type, la prise en charge de ces ressortissants tant par les services spécialisés que par les instances judiciaires compétentes, est mise en œuvre en application des procédures légales en vigueur en la matière ».

Les avocats des deux anciens détenus avaient affirmé, la semaine passée, que leurs mandants ne souhaitaient pas un rapatriement vers l’Algérie. Ils ont souhaité plutôt souhaité atterrir dans d’autres pays. C’est le cas de Bensayeh Belkacem, arrêté en Bosnie, qui dit disposer de famille en Angleterre, mais jamais en Algérie.

Les deux anciens détenus craignent, par ailleurs, de subir de la torture une fois en Algérie. Chose démentie par les autorités algériennes qui donnent l’exemple d’autres anciens détenus de Guantanamo déjà rapatriés mais qui n’ont jamais subi de torture. Certains d’entre eux sont même acquittés par la justice algérienne.

Il reste actuellement près de 160 détenus dans la prison américaine de Guantanamo. Le président Obama attend le rapatriement de tous les détenus avant la fermeture définitive de la prison ouverte en 2001 suite à l’invasion de l’Afghanistan.

Essaïd Wakli

Notez cet article