Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, ne partage pas l’optimisme, qu’il juge «démesuré» exprimé par de nombreux algériens en ce qui concerne les capacités des Verts à se hisser au second tour du Mondial.

Dans un entretien diffusé lundi sur la chaîne de télévision France 24, le coach franco-bosnien a déclaré que «certains parlent des chances des Verts pour passer au second tour sans avoir vu un seul match de nos adversaires la Belgique, la Russie ou de la Corée du Sud». «Ils ont décidé d’eux même que notre équipe est la meilleure», a-t-il ajouté. Pour Vahid, qui rappelle que dans une Coupe du Monde «le niveau est très élevé», une campagne est menée ces derniers temps pour le «déstabiliser». Il affirmera que la qualification à la Coupe du Monde «n’a pas plu à certains», d’où, selon lui, toutes les attaques qu’il subit ces derniers temps dans les médias.

Fournissant plus de détails au sujet de l’effectif, le coach a évoqué le fait que certains joueurs de l’équipe nationale ont vu «leur niveau baisser énormément». Il a cité les cas des deux défenseurs axiaux Bouguerra et Belkalem, tous deux blessés (Belkalem n’a pas joué de match depuis son transfert à Watford en Angleterre). Halilhodzic signale que celui qui pense qu’il peut leur trouver des remplaçants n’a qu’à se présenter pour prendre sa place.

Par ailleurs, s’agissant des informations faisant état d’un différend entre lui et le président de la FAF, le sélectionneur dira qu’il «s’entend» avec Raouraoua même si, naturellement, quelques fois il y a des divergences d’opinions entre les deux. «Je ne suis pas un mouton qui dit toujours oui», a-t-il déclaré. L’ancien joueur du PSG indique qu’il n’est pas venu en Algérie pour «recevoir des lettres de remerciements», mais pour qualifier l’équipe aux phases finales des Coupes d’Afrique et du Monde. Et c’est ce qui a été fait, affirme-t-il. En dernier lieu, Halilhodzic a déclaré que rappeler les joueurs ayant pris part au Mondial 2010, comme Ziani ou Belhadj, pourrait être «une mauvaise chose pour l’équipe» puisque cela va provoquer l’ire des  actuels joueurs qui vont se demander pourquoi quelques uns ont refusé de participer aux éliminatoires alors que, maintenant que l’équipe est qualifiée en Coupe du Monde, ils veulent revenir occuper les devants de la scène.