Passeport algérien

C’est officiel. La validité du passeport, le biométrique, faut-il le préciser, puisque l’ordinaire ne sera plus remis aux citoyens, sera désormais de dix années, alors qu’elle était de cinq ans jusqu’à présent.

C’est le directeur des libertés publiques et des affaires juridiques au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, Mohamed Talbi, qu’il a affirmé ce dimanche matin à la chaîne III de la radio nationale. «Un projet de loi définissant les documents de voyage prévoit que la durée de validité du passeport passera à 10 ans pour les citoyens âgés de plus de 19 ans», a-t-il déclaré dans des propos repris par l’APS. Celui-ci a indiqué que ce texte de loi est «prêt» et sera donc présenté prochainement à l’exécutif.

Le gouvernement fait de l’amélioration du service public une priorité. Et cela passe nécessairement par l’assouplissement de certaines procédures pour l’obtention de documents, dont le passeport. Prolonger la validité du passeport évitera aux citoyens une procédure des plus contraignantes à renouveler, comme c’est le cas actuellement, chaque cinq années. Pour rappel, le ministre de l’intérieur, Tayeb Belaiz, a indiqué récemment que l’enquête policière pour la délivrance du passeport sera annulée. Une décision prise pour rendre moins long le délai d’attentes des demandeurs. L’enquête se fera désormais en aval et non en amont, a-t-on indiqué. Mais, jusque là, aucune note réglementaire n’a été communiquait aux daïras.

Preuve en est, des citoyens ayant déposé, ces derniers jours, un dossier au niveau de l’administration pour renouveler leurs passeports, nous ont indiqué que l’administration leur a signifiés que la durée de délivrance de ce document est de 25 jours «si jamais, précise-t-il, l’enquête est réellement supprimée». Comme pour dire que jusqu’à maintenant, aucune mesure concrète n’a été appliquée.

Elyas Nour

 

Notez cet article