Propos de François Hollande : le silence des partis politiques algériens

0
156

La classe politique algérienne donne l’air de ne pas être concerné par les propos tenus par le chef de l’Etat français, François Hollande, le 16 décembre dernier, devant les membres du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), lorsqu’il a évoqué, sur le ton de la moquerie, le retour «sain et sauf» de son ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, qui était en mission en Algérie.

C’est beaucoup plus les internautes algériens, et les médias, qui ont poussé les autorités à réagir. Ainsi, hier, le Ministre des affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a estimé que cet «incident» était «regrettable» et que c’est une «moins-value pour les liens entre les deux pays». Mais, en dehors de ça, les partis politiques, notamment ceux du pouvoir, qui ont habituellement tendance à évoquer à chaque fois «la repentance» concernant la période coloniale, se sont tus.  Le FLN, parti au pouvoir, présidé par Amar Saidani, n’a pas encore réagi. Ce qui a intrigué plus d’un, d’autant plus que les propos de Hollande, quoi qu’apparemment les autorités des deux pays veuillent en minimiser la portée, sont jugés assez graves. Étrangement ce sont les personnalités politiques françaises qui ont réagi de manière virulente à l’égard du Président français :

 

Toutefois parmi toutes les formations politiques algériennes, une a réagi : le RND (Rassemblement national démocratique). En revanche il est à noter que les réactions des cadres du partis publiées aujourd’hui par les journaux, étaient plutôt des «réponses» aux interrogations des journalistes, qui les ont sollicités et non des «communiqués» rendus publics juste après l’«incident». Le parti, qui fut dirigé par l’ancien chef de gouvernement Ahmed Ouyahia, a estimé que les propos de Hollande «dénotent la haine vouée par les Français aux Algériens». «De tels propos, qui n’affectent nullement le peuple algérien, car dénotant une haine vouée aux Algériens, attentent par contre aux relations algéro-françaises qui connaissent une nette amélioration ces dernières années», a déclaré à l’APS la porte-parole du RND, Mme Nouara Saadia Djaafar.

Elyas Nour