Lu sur L’Expression

Ceux qui n’ont pas eu la chance de voyager vont passer les fêtes tranquillement à la maison, en famille ou s’offriront une kherdja dans un restaurant ou autre boîte de nuit qui organise des soirées animées pour la Saint-Sylvestre.

Ce soir, c’est le réveillon de fin d’année. Entre le «halal» et le «haram», le coeur des Algériens balance… Alors, la question de savoir si les Algériens le fêteront, se pose. Il suffit de feuilleter la presse nationale ou faire un tour sur la Toile pour répondre par l’affirmative. En effet, les annonces pour des voyages de fin d’année pullulent sur ces deux moyens de communication. Il y en a pour tous les goûts, mais surtout pour toutes les bourses. Petit tour d’horizon! Comme pour les vacances d’été, la Tunisie, la Turquie et le Maroc sont les destinations phares du moment. C’est ce que nous confirme Farid Larbaoui, le président du bureau de l’Est du Syndicat national des agences de voyages (Snav-Est). «Effectivement, été comme hiver, ces trois destinations sont les plus prisées par les Algériens», affirme M. Larbaoui.
Toutefois, contrairement aux vacances d’été, un petit «intrus» a l’habitude de perturber, pendant celles d’hiver, la ruée vers ces trois destinations. Cet «intrus» n’est autre que le Sud algérien. Qu’en est-il cette année? Quels sont les faire-valoir de chaque destination? La Tunisie reste l’endroit incontournable, bien évidemment, à cause des prix affichés. Avec 20.000 DA vous pouvez vous rendre en Tunisie pour aller passer le réveillon de la Saint-Sylvestre. «Jeunes et familles optent pour cette destination, non seulement à cause des prix attrayants qu’elle affiche, mais aussi à cause du fait qu’elle soit accessible par route», explique le président du Snav-Est.
«Cela revient beaucoup moins cher aux familles et aux jeunes d’aller en voiture, par bus ou par taxi que de payer un billet d’avion», ajoute-t-il. La Tunisie fait donc valoir l’argument du prix.
Diverses formules à des prix variant entre 20.000 et 30.000 DA sont proposées par des agences qui en ont fait leur spécialité. Par exemple, l’agence que dirige M.Larbaoui, Tropic Voyage de Sétif et de Aïn Naâdja (Alger), propose un voyage de quatre jours et cinq nuits en Tunisie dans un hôtel 5 étoiles en pension complète, transport par bus, avec deux excursions et un dîner gala pour la nuit du réveillon pour, tenez-vous bien seulement…25.000 DA par personne! Chez Voyage du Coeur, une agence de la cité Panorama à Kouba, c’est encore moins cher. «Nous avons organisé un voyage de quatre nuits et cinq jours en Tunisie pour seulement 20.000 DA», affirme la directrice de cette agence Hamani Ferroudja. Chez Voyage du Coeur, le transport se fait également par bus et des excursions sont proposées. Seule différence, l’hôtel est un 4 étoiles. C’est ce qui fait la petite différence des prix. En gros, la Tunisie a, encore une fois, cassé les prix ce qui fait d’elle une valeur sûre. C’est cette raison qui fait encore une fois, que beaucoup d’Algériens, particulièrement les jeunes, ont opté pour elle. «Je suis jeune, j’ai un petit salaire qui ne me permet pas de faire des folies pour voyager», nous raconte Zaki qui a un petit salon de coiffure à Alger. «J’aime sortir et faire la fête le jour de l’An, mais il n’y a pas d’endroit où aller à Alger. Les seuls endroits qu’il y a sont excessivement chers. Je ne vais pas payer 6000 ou 7000 DA pour une soirée. J’ai alors choisi de partir en Tunisie, le voyage de quatre jours me revient à 20.000 DA, mais cela vaut le coup, car c’est faire d’une pierre, deux coups: je prends des vacances en voyageant et je fais la fête pour le Nouvel An», se réjouit Amine qui est depuis deux jours à Hammamet Yasmine.

L’effet Mouhaned
Malgré cet atout de taille qui est le prix, la Tunisie n’est plus la destination n°1 des Algériens. «Elle a perdu sa place de leader au profit de la Turquie», assure, sans ambages, Madame Hamani Ferroudja. «Vous connaissez les raisons qui ont fait de la Turquie la nouvelle destination des Algériens? Eh bien, la réponse se résume en deux mots: film turc», atteste-t-elle. «Les films turcs et notamment l’acteur fétiche Mouhaned, ont une incidence directe sur les destinations touristiques. Avant c’était les films égyptiens, maintenant ce sont les films turcs. Les familles, particulièrement les femmes, veulent voir si ce qu’elles voient dans le film est la réalité», certifie-t-elle. Malgré le coût excessif du voyage, les Algériens n’hésitent donc pas à aller vivre leur rêve turc. «Ils économisent pour admirer les endroits qu’ils voient dans les films qui les font rêver», ajoute-t-elle, en précisant néanmoins que cela s’ajoute aux atouts touristiques indéniables du pays du Bosphore. Mais il faut dire que ce n’est pas donné d’aller fêter la fin d’année en Turquie. Ça flambe même! 136.000 DA pour une semaine à Istanbul, 147.000 DA pour le même nombre de jours à Antalya, sont les tarifs affichés. Les prix varient entre 100.000 et 150.000 DA. Bref, pour passer un séjour en Turquie, il faut compter au moins 100.000 DA. «Malgré les prix affichés, cette destination affiche complet», soutient Mme Hamani. Pas d’hôtel disponible pour le Nouvel An et encore moins de billets d’avion. Cette destination s’est vendue comme des petits pains sans même que les agences eurent recours à la promotion! C’est donc la folie pour la Turquie, mais il faut être nanti.

Dubaï et l’Espagne viennent bousculer le Maroc
La troisième destination phare de ces vacances de fin d’année est le Maroc. Cette destination se maintient à la troisième place. Les atouts du Maroc sont une qualité de service irréprochable, en plus du luxe de ses hôtels. La proximité et la langue sont des atouts qui font la force de cette destination ajoutée au doux soleil de Marrakech.
Pour faire partie des happy few qui passeront les fêtes de fin d’année au Maroc, il faut compter un budget qui varie entre 70.000 à 100.000 DA. Le montant élevé de cette destination est surtout dû au prix des billets d’avion. Il faut compter 45.000 DA pour un vol Alger-Casablanca. Malgré cela, le Maroc a sa clientèle et reste une destination très prisée. En plus de la Tunisie, du Maroc et de la Turquie, une nouvelle destination est en train de faire son petit bonhomme de chemin. Il s’agit de Dubaï. Cette destination figure de plus en plus dans les tablettes des voyagistes.
Par exemple, l’agence Voyage du Coeur a cassé les prix pour Dubaï. «six jours en demi-pension, avec billet d’avion compris pour 70.000 DA», fait savoir M.Hamani. «On a eu de très bons prix avec nos partenaires de Dubaï qui cassent les prix pour attirer de plus en plus d’Algériens», souligne-t-elle.
Une autre destination est également très en vogue, il s’agit de l’Espagne. «L’Espagne est la destination de tous ceux qui ont un visa Schengen», atteste-t-elle. «Le prix de l’hébergement en Espagne est comparable à celui de la Tunisie. Cela sans parler des prix de la nourriture qui est très abordable. Tout comme les billets d’avion qui commencent à partir de 23.000 DA pour diverses villes du pays de Juan Carlos», explique-t-elle en donnant par exemple un séjour d’une semaine avec billet d’avion compris à Alicante au prix de 70.000 DA. «En plus, c’est l’Espagne, un pays européen avec toute sa beauté et
ses endroits où se promener, se reposer ou aller faire la fête», rétorque-t-elle.

Plus d’exotisme…
Une autre destination est également très prisée, mais ne figure pas sur les carnets des voyagistes. Il s’agit de la France. Beaucoup de nos compatriotes ont opté pour cette destination. Pour preuve, les chaînes interminables au niveau de TLC Contact (service qui prend en charge les demandes de visa pour la France). Mais surtout en raison des vols pour la France qui, durant cette période des fêtes, affichent presque tous complets malgré leur grande fréquence. L’atout de la France est que les Algériens qui y vont partent souvent chez la famille. Donc pas de frais d’hôtel. En plus, cela permet de voir les proches et faire les soldes qui débutent la première semaine de janvier. La France a sa place dans le top five des destinations préférées des Algériens même si les voyagistes ne l’ont pas dans leurs cartes. Il y a aussi des agences qui proposent de nouvelles destinations, exotiques ou qui sortent de l’ordinaire pour se distinguer de la concurrence. A l’exemple de l’agence Voyage du Coeur qui propose en exclusivité un voyage combiné pour l’Autriche et la Slovaquie. «C’est une exclusivité que nous avons mis en place pour sortir de la routine des destinations qui se répètent. Ce voyage de huit jours dans ces deux pays d’Europe est affiché au prix de 140.000 DA», précise Mme Hamani.
Il y a aussi des destinations exotiques qui sont proposées à la carte telles que la Thaïlande et la Malaisie. Un voyage en Thaïlande ou en Malaisie, c’est à partir de 120.000 DA, hôtel et billet d’avion compris. «Les prix baissent d’année en année pour ces deux destinations au vu du nombre d’Algériens qui sont de plus en plus nombreux à y aller», témoigne Mme Hamani. Mais ce genre de voyage est réservé à une catégorie bien nantie.

Le Sud algérien affiche complet!
Avec toutes ces destinations, reste-t-il une place pour l’Algérie? «Oui, oui et oui, cette année», répondent avec un air des plus joyeux nos deux voyagistes, M.Larbaoui et Mme Hamani, en l’occurrence. «Cette année les professionnels du secteur, se sont basés sur le Sud pour donner un nouveau souffle à la destination locale», assurent-ils. Les destinations proposées sont Béchar, Taghit, Béni Abbès, Timimoun, Ghardaïa, Tamanrasset, Djanet et même Biskra! Il y a quelques familles qui ont opté pour le Sud comme destination de vacances de fin d’année. Mais cette destination est plus pour les jeunes. Les aventuriers et amateurs de musique gnawie trouvent leur bonheur dans cette destination. Pendant la journée, ils découvriront la magie du Sud algérien et auront leur nuit bercée par la musique locale. Mais cette destination n’est pas à la portée de tout le monde. Pour un séjour de six jours à Béni Abbès, voyage par bus, il faut compter entre 30.000 à 40.000 DA. Excessif! C’est presque le double de la Tunisie qui est desservi par le même moyen de transport. «Mais cela n’a pas empêché que le Sud affiche complet depuis déjà presque un mois», affirment nos deux interlocuteurs. «Les prix ne font pas peur aux Algériens qui rêvent de découvrir la beauté du Sud de leur pays pour perdre le Nord…», certifie Mme Hamani qui déplore toutefois le manque d’infrastructures hôtelières pour accueillir les vacanciers. «C’est ce qui empêche les prix des séjours dans le Sud algérien de baisser et de faire de lui la destination n°1 de nos compatriotes», révèle-t-elle.
Tunisie, Maroc, Turquie et Sud algérien, voilà donc les trois destinations où les Algériens ont préféré débuter la nouvelle année!

Les bons plans si on reste sur place
Mais pas de panique pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir des vacances et sont obligés de rester en Algérie par choix ou par contrainte! Il leur reste quelques options. Des soirées divertissantes avec musique, animation et gastronomie ont été programmées, notamment au niveau des grands hôtels de la capitale. On cite l’exemple de l’agence événementiel MAD DOG Production qui vous réserve une soirée inoubliable pour le réveillon du 31 décembre. Cette agence organise une belle soirée au restaurant de l’hôtel Riadh qui sera transformé pour cette somptueuse soirée en discothèque éphémère. Au programme: Moon Violin, DJ Mic’s Easy Cue, DJ Sean Pain ainsi que de nombreuses surprises. Des formules sur mesure vous sont proposées. En plus, ces formules sont les plus accessibles de toute la place d’Alger.
Les grands restaurants vont aussi organiser leurs soirées de réveillon de fin d’année. Les boîtes de nuit de la capitale ont, comme d’habitude, programmé des soirées tout en musique. Tous les bons plans de ces sorties sont disponibles sur le site spécialisé Kherdja.com, raï, house, techno, latino… Il y en a pour tous les goûts. Des soirées de folie vous attendent donc.
Il y a cependant le problème des prix. Les tarifs sont excessifs. Il faut jusqu’à 50.000 DA pour un package dîner, spectacle et hébergement pour deux personnes. Les prix des dîners-spectacles sans hébergement débutent à 10.000 DA le couvert. Cela dans des restaurants qui ne sont pas vraiment de renommée.
Pour un grand restaurant, il faudra compter un minimum de 30.000 DA. Ce qui est l’équivalent, si ce n’est plus, d’un voyage dans les destinations citées plus haut! L’entrée en boîte de nuit est au minimum à 7000 DA. Elle peut aller jusqu’à 25.000 DA, tout dépend de la formule et du nom de la boîte. Alors, certains préfèrent prendre leurs voitures et aller vers la conquête de l’Ouest. Plus exactement à Oran, la ville qui ne dort jamais, où les prix pour les boîtes de nuit sont beaucoup plus accessibles.
Une autre catégorie a choisi de passer le réveillon en famille. Par choix ou par manque de moyens. Des dîners en famille seront organisés. Avec au programme: festin et longues discussions jusqu’au bout de la nuit. A l’étranger, sous d’autres cieux ou rester au pays pour profiter de la magie de l’Algérie ou des dîners en famille. Voilà donc le programme concocté par les Algériens pour accueillir 2013. Bonne année à tous…

Notez cet article