Revue de Presse. La femme escroc du programme AADL 2 tombe à Bir Mourad Raïs

0
346

Depuis le lancement du projet «AADL 2» destiné aux Algériens qui n’ont toujours pas bénéficié d’un logement ou d’un lot de terrain à bâtir, une opportuniste d’un nouveau genre a saisi l’occasion pour monter un grand stratagème.

Se faisant passer pour un cadre supérieur du ministère de l’Habitat et de l’Agence de l’amélioration et du développement du logement (AADL), elle a pu arnaquer de nombreux citoyens, et ce sur une sacrée échelle, pécuniaire s’entend ! En quelques mois, et à l’instar d’autres femmes et hommes escrocs, elle a été neutralisée par les gendarmes enquêteurs.

Les gendarmes enquêteurs de la brigade de recherches de Bir Mourad Raïs ont arrêté, ce dimanche, une dangereuse femme escroc, dénommée R. S. Agée de 35 ans et native de Blida, elle se faisait passer pour un cadre supérieur du ministère de l’Habitat et de l’AADL, réussissant par ce trompe-l’oeil à arnaquer 18 personnes à qui elle avait promis des logements de type location-vente et autres lots de terrain à bâtir, dans le cadre du nouveau programme mis en branle par les pouvoirs publics. Les agissements de cette femme ont débuté dès le lancement de la grande opération d’inscription des citoyens sur le site web de l’AADL.

Profitant de cette «belle» opportunité, elle a commencé par cibler ses victimes parmi de jeunes femmes employées dans des administrations et des sociétés publiques et privées. Sa dernière tentative d’escroquerie remonte à quelques semaines, bien après avoir encaissé 850 millions de centimes auprès de sa première victime.

Cette grosse somme lui a tout naturellement et grandement ouvert l’appétit, au point qu’elle réussira à flouer 17 autres personnes, dont six femmes, dont elle a pu gagner la confiance. Elle parviendra à leur soutirer des sommes allant de 70 à 200 millions de centimes. Et cela comme première tranche de paiement ! Pis, elle a eu l’idée d’escroquer d’autres citoyens en leur promettant, cette fois-ci, des lots de terrain dans des quartiers résidentiels d’Alger. Rien que ça !

Des promesses aguichantes qui ont poussé beaucoup de ses futures victimes à s’attacher les services de cette fausse cadre supérieur du ministère de l’Habitat, dans l’espoir d’obtenir le lot de terrain de leur rêve, en pleine capitale. Toutefois, le parcours de cette femme escroc finira par être stoppé net par les gendarmes enquêteurs de la brigade de recherches de Bir Mourad Raïs.

C’est suite à des renseignements recueillis et faisant état de l’existence d’une jeune femme qui se faisait passer pour un cadre supérieur du ministère de l’Habitat pour escroquer des citoyens en leur promettant d’intercéder en leur faveur pour obtenir un lot de terrain à bâtir ou un logement AADL que les gendarmes ont pu la localiser et l’arrêter en flagrant délit d’arnaque. Soumise à un interrogatoire, elle a avoué aux gendarmes ses forfaits, tout en reconnaissant son usurpation d’identité de cadre supérieur du ministère de l’Habitat.

Lire la suite sur Le Jeune Indépendant