Depuis le décès de Nelson Mandela, une profusion d’articles faussés sur les différentes étapes de sa lutte fleurissent sur le Net. Notamment en ce qui concerne le passage de Mandela en Algérie. Un blogueur algérien a rédigé « cinq mensonges et une révélation » sur Mandela et ses rapports avec l’Algérie.

1 – Nelson Mandela a été reçu en Algérie en 1960 ou 1961 ?
Faux, il a été reçu par les militants algériens au Maroc en 1962. L’agence officielle algérienne APS se trompe d’ailleurs d’une année dans cet article : « Lors de sa visite au Maroc en 1961, Mandela passa « plusieurs jours » avec le représentant du Gouvernement Provisoire de la République Algérienne (GPRA), le docteur Chawki Mostefai, qui l’a initié aux différentes étapes de la Révolution algérienne (…) deux jours plus tard, Mandela a été invité à assister à un défilé militaire en l’honneur de l’ancien Président Ahmed Ben Bella, à sa libération de prison. » Or, Ben Bella n’a été libéré qu’en 1962 après les accords d’Evian du 18 mars 1962 ! Et la visite de Mandela à Oujda n’a donc eu lieu qu’en mars 1962. « Alors bourde de l’APS ou mensonge afin d’omettre le bras de fer entre le GPRA et un Ben Bella soutenu par l’état-major ? », s’interroge le blogueur Baki @7our Mansour.

2 – Mandela effectuait des visites secrètes en Algérie avec un passeport algérien ?
Faux, il a effectué une seule visite au FLN-ALN du Maroc et avec un passeport Ethiopien. Mandela utilisait la fausse identité de David Motsamayi, comme l’indique la copie (ci-dessous) du passeport éthiopien avec lequel Mandela a voyagé en 1962. Baki @7our Mansour est formel, « la première visite du leader anti-apartheid sur le sol algérien a eu lieu en mai 1990. C’était après sa libération et c’était officiel. Avant cela, il y avait eu la seule visite de mars-avril 1962 dans les camps algériens au Maroc. C’était là son unique séjour chez les Algériens avant sa longue incarcération. »

JPEG - 30.2 ko

3 – Après sa libération, Mandela a effectué sa première visite à l’étranger en Algérie ?
Faux, il a visité au moins deux autres pays avant l’Algérie. Le 27 février 1990, il rencontre les dirigeants de l’ANC à Lusaka, en Zambie avant d’entamer une tournée africaine dans six pays. « Il arrive en Algérie le mercredi 16 mai 1990, une semaine après le début de son périple. Son étape précédente était au Nigeria. »

4 – Mandela à déclaré : « L’Algérie a fait de moi un homme » ?
Faux, il a dit que l’armée algérienne a fait de lui un homme, « nuance ». Une grande partie des sites cultes algériens écrivent pourtant cette déclaration erronée. Pourtant, aucun document de l’époque ne mentionne une telle déclaration faite par Mandela. « La seule mention indirecte trouvée est la suivante : Mandela déclare à son arrivée à Alger, le mercredi 16 mai 1990, que c’est l’armée algérienne (c’est-à-dire l’ALN) qui a fait de lui un homme (en anglais : Mandela « said on arrival on Wednesday that it was the Algerian army that had made him a man ») », complète le blogueur.

Lire suite sur Afrik.com