Abdelmalek Sellal 2

Abdelmalek Sellal encaisse apparemment les attaques dont il fait l’objet depuis son accession au poste de Premier ministre. Pris à partie par une presse d’obédience islamiste qui, ces derniers temps, par exemple revient à la charge à la faveur de la sortie d’un médiocre tube d’un chanteur de rap, Sellal aura consacré l’essentiel de son discours, hier mercredi, à El Tarf pour revenir sur les vertus qui ont fait la gloire de «la civilisation islamique» !

«La civilisation islamique a atteint son apogée lorsqu’elle s’est inspirée des grandes valeurs de l’Islam faites de tolérance et de cohabitation et l’acceptation de l’autre.»  Dans son intervention écrite, lue devant les élus et les «représentants de la société civile» de la wilaya d’El-Tarf, Sellal s’est donc cru obligé d’enrichir son discours par de nombreuses références à la religion, registre dans lequel il n’excelle pas particulièrement du reste, juste pour faire taire une polémique franchement inutile.  «Le savoir et les sciences sont devenus une arme entre les mains des nations civilisées qui ont su allier authenticité et modernité (…) Le projet de société que nous ambitionnons le président de la République et nous au gouvernement a pour finalité de bâtir un Etat social basé sur des institutions fortes et stables. Certes, nous avons réalisé beaucoup de choses mais il nous faut bâtir une grande civilisation.»

Sellal reprend, cela dit, avec son discours classique. «Au plan économique, beaucoup de travail nous reste à faire à l’avenir. Néanmoins, il ne faut surtout pas oublier que l’Etat a tout de même fait beaucoup de choses depuis l’indépendance.»

Lire la suite sur Le Soir d’Algérie 

Notez cet article