Les choses sérieuses commencent pour les souscripteurs au programme de Logement promotionnel public. Le ministère de l’Habitat a commencé la construction de plus de 3000 appartements rien que dans la wilaya d’Alger.

Plus de 3375 logements du type LPP sont déjà en construction, a annoncé le quotidien El-Khabar dans son édition de ce matin. La même source précise que ces logements se comptent parmi les 10 095 unités réservées pour la seule wilaya d’Alger qui enregistre, à elle seule, la plus grosse pression sur ce type de logements.

Les sites dont la construction a démarré sont situés, selon la même source, à Birtouta, les Eucalyptus, Baraki, Rouiba, Réghaïa, Aïn-Taya, Beb-Ezzouar, Ain-Beniane, Zeralda et Bir-Khadem. Les chantiers ont démarré en novembre dernier. D’autres sites sont choisis pour abriter de nouveaux projets de logements LPP. D’autres wilayas sont également concernées.

Certains souscripteurs, notamment les anciens inscrits sur les listes AADL, commencent à recevoir les convocations pour payer la première tranche. Cette dernière est estimée à 1,5 millions de dinars, a-t-on appris auprès de certains souscripteurs qui trouvent la somme un peu «excessive».

Il faut préciser que les logements publics locatifs sont destinés aux citoyens dont le revenu se situe entre 108000 Da et 2016000 DA par mois. Les prix du logement ne sont pas aidés, mais les promoteurs auront de légers abattements sur le terrains à bâtir, ce qui rend les prix des appartements accessibles au grand nombre, comparativement aux promotions privées, dont les prix sont excessivement élevés.

Le ministère de l’Habitat a enregistré près de 30 000 demandeurs pour ce type de logements destinés aux familles moyennes. Les citoyens dont le revenu mensuel se situe au dessous de 108000 DA sont orientés vers le Logements de type Location-vente (AADL). 700 000 d’entre eux ont formulé une demande dans ce sens.

Essaïd Wakli