Abdelmalek Sellal frappe de nouveau. L’humour légendaire de notre Premier ministre s’est encore invité lors d’une visite officielle accomplie dans la wilaya d’El Tarf, située à l’est du pays. Décidément, Sellal est bel et bien incorrigible. 

Alors qu’il inspectait un chantier public, notre Premier ministre n’a pas résisté à l’envie de blaguer avec une responsable chinoise, qui travaille au sein l’entreprise chinoise China State Construction Engineering Corporation (CSCEC) en charge de la réalisation du projet de réalisation d’un hôpital de 240 lits,  présente à ses côtés en marge des travaux de sa visite d’inspection. Abdelmalek Sellal est parti donc dialoguer avec cette ressortissante chinoise qui fut surprise par la « bonhomie » naturelle du dirigeant algérien. Un haut responsable qui n’a pas hésité à la traiter de « pomme de terre » lorsque la journaliste chinoise lui a adressé un « salam alikoum » en arabe ! « Salam Alikoum ya El Batata », a lancé spontanément notre Premier ministre sous les regards amusés, mais surtout ébahis, d’une assistance composée de ministres et de cadres de la wilaya et des collectivités locales.

http://www.youtube.com/watch?v=miOZ7uPktsA&feature=share

Les caméras de la télévision privée Ennahar TV n’ont pas raté cette drôle de séquence. Mais une fois mise en ligne et diffusée sur YouTube, les « fans » du Premier ministre ont partagé massivement sur les réseaux sociaux « la dernière sortie » de Sellal. Une blague pour les uns, un dérapage inacceptable et indigne d’un Premier ministre pour les autres,  ce trait d’humour de Sellal ne laisse guère indifférente la blogosphère algérienne. Il irrite, il étonne, il énerve et épate, le style Sellal fait de plus en plus parler de lui. Et si cet hypothétique successeur de Bouteflika se lance réellement dans la course à la présidentielle, il est d’est d’ores et déjà garanti que les Algériens en riront beaucoup à défaut d’en pleurer…