Axa Assurance, la 1ère marque mondiale en assurance, a de grandes ambitions de développement en Algérie. Installée dans notre pays depuis janvier 2012, Axa Assurance espère pouvoir rafler d’importantes parts de marché d’ici 2015.

Et pour ce faire, Axa assurance va continuer à développer son réseau d’agences à travers tout le territoire national pour pouvoir couvrir 80 % des wilayas du pays d’ici la fin de l’année 2014. C’est ce qu’a assuré le directeur général d’Axa Assurance Algérie, Adelane Mecellem, lorsqu’il a été interrogé par Algérie-Focus.com en marge de la visite en Algérie, du PDG du groupe Axa, Henri de Castries. Lors d’une rencontre organisée à la Chambre de Commerce et d’Industrie Algéro-Française à Alger, Adelane Mecellem a expliqué que pour l’heure Axa Assurance est présente dans 12 wilayas et détient 0,8% de part de marché. Pas moins de 80 mille clients sont suivis et accomapgnés chaque jour par Axa Assurance depuis son installation en Algérie. Un début prometteur et encourageant, a estimé pour sa part Henri de Castries qui n’a pas manqué de relever que l’Algérie dispose « d’un potentiel formibale » et d’une grande « possibilité de croissance ». L’Algérie pour le patron de ce leader mondial de l’Assurance est « une grande économie » en devenir.

« Nous avons établi un partenariat solide avec la Banque Extérieure d’Algérie (BEA) pour réussir notre entrée en Algérie. Notre souci est d’apporter les solutions qu’il faut au client. C’est pour cela que nous nous engageons auprès de nos clients à les rembourser le jour même du sinistre. Beaucoup de nos concurrents se sont émus face à ce service. Mais chez nous, la satisfaction du client est une marque de solidarité », a fait savoir ainsi Henri de Castries qui s’est longtemps attardé sur les prévisions optimistes pour la croissance de la filiale algérienne de son groupe. « Ce qui a été réalisé en deux ans est exceptionnel. En Algérie, il y a un potential formidable qui ne demande qu’à se libérer. Nous prévoyons d’être bénéficiaire dés la 4e année de notre investissement. Nous n’avons réalisé une telle performance que dans un seul autre pays : l’Indonésie », a analysé encore le manager du groupe Axa.

Concernant les risques auquel est exposé un projet d’investissement en Algérie, Henri de Castries a relevé qu’il n’est guère inquiétant d’autant plus que le groupe Axa est présent en Algérie sur le long terme. « Ce qui va se passer dans deux ou trois ans nous ne préoccupe pas tellement puisque nous sommes déployés en Algérie avec une stratégie étalée sur plusieurs années. Notre ambition est de devenir le leader du marché algérien », a-t-il confié en dernier lieu en soulignant que pour ses investissements en Algérie, le groupe Axa s’inspire de ses succès en Turquie où en quelques années seulement, Axa Assurances a raflé 20 % de part de marché.

Notez cet article