De retour à Alger, Bouteflika bien parti pour rempiler pour un 4ème mandat

0
237

La candidature de Abdelaziz Bouteflika pour un quatrième mandat se précise. Les proches du cercle présidentiel laisse entendre les uns après les autres qu’ils renoncent à leurs ambitions présidentielles ou du moins à celles qu’on leur prêtait. 

Jeudi, en déplacement à Bouira, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, que certains observateurs politiques avisés voyaient bien en challenger, a démenti indirectement son intention de se présenter à l’élection présidentielle, qui aura lieu le 17 avril prochain. « L’État poursuivra ses programmes de logements, de subventions et de toutes les formes d’aide aux citoyens, notamment les couches les plus démunies (…). C’est ça la politique du président Bouteflika. Et il ne va pas et nous n’allons pas faire marche arrière », a-t-il assuré, sous-entendant qu’il se rangeait derrière la candidature de Abdelaziz Bouteflika pour un quatrième mandat consécutif.

« Bouteflika va bien et vous salue »

« La stabilité, la sécurité et le développement, c’est aujourd’hui la réalité de l’Algérie. Le mérite revient à notre président Bouteflika qui a conduit, par sa vision, l’Algérie à la réconciliation. Je vous invite à rendre hommage, avec moi, au moudjahid intègre et au politicien chevronné qu’est Monsieur Abdelaziz Bouteflika », a-t-il encore défendu devant des membres de la société civile, avant de rassurer sur l’état de santé du Président, dont les dernières images en public, lors de la signature de la Loi de finances, le montraient l’air très fatigué : « Bouteflika va bien et vous salue ».

Ce vendredi, c’est au tour du Ministre des transports, Amar Ghoul, d’apporter son soutien à Abdelaziz Bouteflika, rentré de Paris jeudi, après une hospitalisation au Val-de-Grâce pour un « contrôle médical routinier » long de 4 jours. « Si le président Bouteflika se porte candidat pour la prochaine élection présidentielle le parti animera la campagne électorale en sa faveur par fidélité et par reconnaissance aux acquis et aux réalisations qu’il a concrétisés », a déclaré le président de Tajamou Amal Jazair (TAJ), parti né de la scission du MSP, lors d’une rencontre avec des responsables de son parti.

Jeudi, nous vous apprenions que Abdelaziz Bouteflika, pressenti pour annoncer sa candidature seulement à la mi-février, fera campagne sur le thème de la sécurité. D’ailleurs Amar Ghoul a félicité le Président pour ses résultats obtenus dans ce domaine. Il a ainsi expliqué qu’il soutient la candidature de Abdelaziz Bouteflika pour un quatrième mandat parce « qu’il a rétabli la paix, la sécurité et la stabilité sur tout le territoire national grâce notamment à la politique de concorde et de réconciliation qu’il a mise en œuvre ».