Le gouvernement veut accélérer la cadence de construction de logements. Les autorités ont annoncé ce samedi le lancement de l’ensemble des projets de logement dans la capitale.

Les directeurs des OPGI de Bir Mourad Rais, de Dar El-Beïda et d’Hussein  Dey ont assuré ce samedi, lors d’une réunion en fin de semaine des responsables du secteur de l’habitat et des cadres de la wilaya d’Alger, que tous les projets  de logements sociaux à Alger seront lancés avant mars prochain, selon l’APS.

Présidée par le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville,  Abdelmadjid Tebboune et le Wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, la réunion a porté  sur les moyens de lever les obstacles entravant la réalisation des projets de  logements toutes formules confondues. Plusieurs questions ont été évoquées dont  l’expropriation immobilière, les modalités de compensation, la réévaluation  des coûts des projets et la réalisation des projets d’aménagement des nouvelles  cités.

Le ministre a souligné que l’entreprise en charge de la réalisation  du projet de logements est tenue de construire les infrastructures publiques, rappelant que les enveloppes financières nécessaires ont été débloquées pour  l’ensemble des projets prévus dans le programme quinquennal.

Il a également été décidé l’assainissement des programmes des projets  d’habitat en annulant les anciens projets à l’arrêt, a fait savoir la même  source, selon laquelle la possibilité de disposer de nouvelles assiettes foncières à Alger d’une superficie de près de 330 hectares, est en cours d’examen. Elles seront destinées principalement aux projets d’habitat AADL et LPP.

Dès son arrivée, l’actuel wali d’Alger Abdelkader Zoukh, avait décidé de geler toutes les attributions de logements dans la capitale. Il a estimé que les conditions d’attributions ne sont pas claires et que l’élaboration des listes ne répond pas aux critères exigés par la loi.

 

E. Wakli/ agence