La grève de l’Education Nationale largement suivie dans toute l’Algérie

0
230
école syndicat

Le Syndicat national des professeurs de l’Enseignement secondaire et technique (SNAPEST) semble être content du taux de suivi du premier jour de la grève lancée dans les lycées à partir d’aujourd’hui.

Dans un communiqué signé de son porte-parole, Meziane Meriane le taux national globale de suivi relevé avant  midi est de 63,64% dont 85% a Tipaza , 78% a Oran, 72% a Mostaganem, 77% a Tamanrasset, 73% à El Bayadh, 65% à Tiaret et de 61% a adrar, et 20 et 50% dans le reste des willaya telle que Djelfa, Naama, Tiziouzou, Jijel, Constantine, Mila, Sidi Belabes, Mascara, Saida, Taref, El-oued, Tindouf, Béchar. Les chiffres sont bien sûr difficiles à vérifier.

En plus du SNAPEST, l’Union nationale des professionnels de l’Education et de la formation (UNPEF) a également appelé à une grève d’une semaine dans tous les paliers de l’Education nationale.

Les revendications des enseignants s’articulent autour des augmentations des salaires, le reclassement de certaines catégories de fonctionnaires et l’instauration de la prime du Sud.

C’est au moins la deuxième grève que provoquent les syndicats depuis le début de cette année scolaire. Cela irrite souvent les parents d’élèves qui dénoncent « une prise d’otage » de leurs enfants. Le ministère de l’Education ne donne pour l’instant aucune indication. Il va certainement des chiffres plus bas en fin de journée. Quand aux revendications des grévistes, elles vont être vite oubliées avant la prochaine vague de grèves.

E. Wakli