La production algérienne des hydrocarbures à la baisse en 2013

0
233

La production primaire d’hydrocarbures en 2013 a connu une légère baisse. L’année dernière elle a atteint 190 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP) soit une baisse de 4% par rapport à 2012, a indiqué mardi à Alger le PDG de Sonatrach, Abdelhamid Zerguine.

Le secteur des hydrocarbures a vécu une année morose en 2013. Recul des partenaires de Sonatrach, attaque terroriste du 16 janvier 2013 sur le site gazier de Tiguentourine, appauvrissements des gisements, l’année 2013 a été confrontée la production de pétrole et de gaz a été en légère baisse par rapports aux années précédentes.

En revanche en matière de raffinage, Sonatrach annonce qu’elle a traité 20 millions de tonnes de produits pétroliers, soit une hausse de 12% par rapport à 2012. Quant à la production de GNL elle a atteint 25 millions de mètres cubes durant l’année passée, a affirmé le patron de Sonatrach, ajoutant que le méga train GNL de Skikda sera mis en production prochainement suite à la réussite des essais preliminaires.

L’Algérie se rassure car 2013 a également été l’année de nombreuses découvertes de  gisements avec 32 puits dont 29 en efforts propres en plus du forage de 93 puits dont 85 en efforts propres -, l’an dernier Sonatrach s’était même félicité d’avoir trouvé un puits de pétole géant à Hassi Messaoud.

Lire aussi : Voila pourquoi l’Algérie ne manquera pas de pétrole dans les 50 prochaines années 

Toutefois cette avantageuse découverte n’est qu’un pansement déposé sur une plaie, qui n’aidera pas le pays à guérir de sa dépendance à cette ressource unique. L’appauvrissement de la production devrait plutôt servir d’avertissement pour penser à développer d’autres secteurs.