Rachid Sekak, l’ancien directeur général de HSBC en Algérie, vient d’être honoré par la Reine d’Angleterre Elizabeth II. Il a été fait par la souveraine britannique membre du prestigieux Ordre de l’Empire Britannique (MBE), a-t-on appris jeudi. 

II a été retenu parmi de nombreuses personnalités internationales pour sa contribution « au monde de l’entreprise britannique en Algérie », a-t-on encore indiqué. Il faut dire que Rachid Sekak est connu pour son parcours d’excellence qui fait sa réputation internationale.

Il s’est fait d’abord connaître au début des années 90 lorsque l’ancien chef du gouvernement Mouloud Hamrouche l’intègre au groupe de jeunes cadres nommés à de hautes responsabilités. Il a été, ainsi, le directeur de la dette extérieure à la Banque d’Algérie de 1990 à 1995. Il a fait partie de l’équipe qui a négocié des accords avec le FMI et le rééchelonnement avec les Clubs de Paris et de Londres. Fort de cette précieuse expérience, il va ensuite rejoindre à Paris l’Union de Banques Arabes et Françaises (Ubaf),  en tant que directeur Asie, puis directeur Négoce et Afrique. Il y travaillera durant 5 ans de 1995 jusqu’à l’an 2000.  On retrouvera plus tard Rachid Sekak en tant que directeur général de HSBC Algérie, une succursale du premier groupe bancaire européen HSBC. Il conduira la filière Algérienne vers le succès de août 2007 jusqu’à mai 2013.

Et en guise de récompense, Rachid Sekak sera nommé Chargé de mission à la Direction de la Stratégie chez HSBC France. Aujourd’hui, le banquier algérien rejoint L’Excellentissime ordre de l’Empire britannique qui a été établi en 1917 par le Roi George V. Il est à souligner que le MBE est « une reconnaissance des réalisations ou des services rendus à la communauté par des personnes choisis et dont l’action sert de modèle. Il est occasionnellement accordé à des étrangers », explique-t-on.

Touché par cette distinction, Rachid Sekak l’a dédiée  « à mes parents et à l’Algérie qui m’ont  tout donné », a-t-il fait savoir. Rappelons enfin que Rachid Sekak n’est pas le seul algérien qui a été honoré par la Reine Elizabeth II. L’Algérienne Mouna Hamitouche a été également décorée en 2012 par la reine Elizabeth II pour les services rendus à la société lorsqu’elle a occupé les fonctions de maire d’Islington (mairie de Londres) de 2010 à 2011. L’année dernière, c’est l’entrepreneur algérien, installé en Ecosse, Abdelhamid Guedroudj, qui reçu des mains d’Elisabeth II le prestigieux «The Queen’s Awards to Enterprise», une distinction qui récompense «les entrepreneurs dans les catégories de l’innovation, du développement durable et du commerce international».