Revue de presse. Constantine capitale 2015 de la culture arabe : Comment Khalida Toumi compte rattraper le retard

0
248

Lu sur Le Temps d’Algérie

La ministre de la Culture, Mme Khalida Toumi, a annoncé jeudi à Constantine une série de mesures pour ’’rattraper le retard enregistré dans la réalisation des nouveaux projets culturels inscrits dans le cadre de la manifestation Constantine capitale 2015 de la culture arabe’’.

La délivrance ‘‘en urgence’’ des ordres de services (ODS) aux bureaux d’études et aux entreprises retenus pour la réalisation des projets culturels, l’augmentation de la cadence des travaux et la mise en place d’un planning technique permettant un « suivi réel » des chantiers figurent parmi les principales décisions prises par la ministre pour résorber les retards.

La mise en œuvre de ces décisions permettra de ’’rattraper les retards et de gagner au moins deux mois sur les délais de réalisation’’, a souligné la ministre au cours d’une séance de travail qu’elle a présidée au terme d’une visite de travail sur les chantiers de plusieurs projets inscrits dans le cadre de cette grande manifestation.

Mme Khalida Toumi a appelé les responsables locaux concernés à délivrer, à défaut d’ODS, des ’’ODS provisoires’’ permettant ‘‘l’installation des entreprises de réalisation et gagner ainsi du temps’’ d’autant, a-elle signalé, que les réserves émises ‘‘ne sont pas suspensives’’.

Un ‘‘écrit’’ imposant aux bureaux d’études et aux entreprises de réalisation de hausser le rythme des travaux en activant en ‘‘deux fois dix’’ et de doubler les effectifs dans leurs chantiers sera transmis aux parties concernées qui seront tenues de respecter leurs engagements’’, a ajouté la ministre, précisant qu’une réunion se tiendra la semaine prochaine à Alger avec les différents intervenants (bureaux d’étude et entreprises de réalisation) pour arrêter un ‘‘document technique’’ permettant ‘‘un suivi et une évaluation juste des chantiers’’.

Ce planning sera ‘‘signé par l’Etat représenté par la wilaya et les entreprises et bureaux d’études’’, a ajouté Mme Toumi, précisant que des cadres de son département séjourneront aujourd’hui et demain (jeudi et vendredi) à Constantine pour faire établir un rapport détaillé sur les chantiers qu’elle n’a pas visité (pavillon des expositions, musée d’art moderne, six maisons de la culture et réhabilitation du théâtre régional de Constantine, entre autres).
‘‘Un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), en l’occurrence l’Agence nationale de gestion des réalisations des grands projets de la culture (ARPC), veillera à la bonne réalisation des projets culturels accordés à la wilaya de Constantine dans le cadre de cette importante manifestation’’, a encore ajouté la ministre.

S’agissant des projets relatifs au patrimoine de cette ville millénaire, la ministre a indiqué que l’Etat a mis en place un autre EPIC chargé de la gestion et de l’exploitation des biens culturels classés. Un établissement devant être chargé de veiller au respect des normes requises dans la réalisation des projets accordés dans ce sens, a-t-elle également indiqué.

Cet EPIC avait déjà délivré des lettres de commandes à vingt (20) bureaux d’études chargés de la restauration et de la mise en valeur de 70 projets liés au patrimoine, a souligné la ministre avant d’appeler le wali à avaliser ces lettres de commande pour que les intervenants puissent travailler dans un cadre légal.

Abordant la question de l’assistance à la maitrise d’ouvrage pour les nouveaux projets, Mme Toumi a indiqué que son département sera ‘‘intransigeant’’ sur le volet lié au respect des normes’’ afin d’éviter tout gaspillage’’. L’assistance à la maîtrise d’ouvrage déléguée concernant les nouveaux projets culturels doit être confiée à ‘‘une entité qui présente un bon CV’’, a souligné la ministre qui a exprimé son mécontentement quant au projet de réalisation de la salle de spectacles de type Zénith prévue à la cité Zouaghi et dont le marché a été accordé à une entreprise chinoise.

La ministre a appelé à faire confiance aux algériens et souligné que la manifestation attendue pour 2015 constitue ‘‘le projet de l’Etat algérien et non pas celui de personnes ou d’un secteur’’.
La ministre a entamé sa visite par la visite du chantier de construction de la salle de spectacles (Zénith) avant d’inspecter les projets de réhabilitation des maisons de la culture Malek-Haddad et Mohamed-Laïd Al Khalifa, ainsi que l’ancien siège de la wilaya et la Medersa. Elle a également inspecté, avenue Zaâmouche, près de Bab El Kantara, les chantiers d’une bibliothèque urbaine et d’un musée des arts.