Lu sur L'Equipe

Zinédine Zidane, tout frais détenteur du diplôme de « manager général de club sportif professionnel », évoque sa « deuxième carrière » dans un entretien publié dans L'Equipe Magazine du 25 janvier. Extraits.

Advertisement

Dans le vestiaire du Real, depuis la reprise de la Liga, vous avez retrouvé quelques habitudes ?
J’avais surtout envie de renouer avec une forme d’excitation. Après ce que j’ai vécu comme joueur, j’avais sans doute besoin de retrouver un peu ce bon stress du terrain, du quotidien, des matches, de la pression. J’avais envie de vivre à nouveau ces sensations-là.  (...)

Qu’avez-vous envie de faire maintenant ?
Ma seule envie, c’est de continuer à créer et à donner. Je sais que je suis fait pour ça. Pour transmettre, pour être utile. Et je serai le plus en capacité de l’être en entraînant une équipe. Comme je m’en sens capable, je me pousse à agir. Je pourrais rester bien tranquille mais je veux me confronter à tout ça aujourd’hui. (...)

Vous mesurez vos évolutions, vos progrès ?
Oui, bien sûr. Je vois bien que j’ai énormément progressé, dans tous les domaines. J’ai appris, je le sens. Il vaut mieux d’ailleurs, ce n’est jamais bon de n’avoir pas envie de progresser, d’avancer. On a vite fait de se retrouver dépassé…

Même quand on est Zinédine Zidane ?
Être Zidane, ça ouvre des portes, ça permet d’avoir des rendez-vous. J’ai la chance d’avoir vécu ma passion à fond, mais si j’en étais resté à cela, je n’aurais plus ma place aujourd’hui. Je ne saurais même pas où elle se situe. Maintenant, au moins, je sais où elle est et pourquoi je suis là. Pour transmettre. Plus seulement un ballon, mais des idées, des principes, des expériences… J’ai conscience de cela, et c’est pour ça que je vous dis que j’ai beaucoup grandi ces deux dernières années.»