Des instructions ont été données pour réduire le délai de traitement des offres d’emploi de 21 jours actuellement à 5 jours au niveau de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM), a indiqué mardi le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed Benmeradi.

En réponse aux doléances du patronat relatives à l’assouplissement des procédures de recrutement et en vue d’encourager les entreprises à créer davantage d’emplois, M. Benmeradi a assuré que le Premier ministre a donné instruction pour que des mesures soient prises à cet effet.

Advertisement

« Des instructions ont été données à l’effet de ramener le délai de traitement des offres d’emploi déposées par les employeurs de vingt et un (21) jours maximum à cinq (05) jours maximum à compter de la date de dépôt », a-t-il précisé dans un entretien à l’APS.

En cas d’incapacité à satisfaire l’offre dans ce délai, a-t-il poursuivi, les agences de l’ANEM notifieront immédiatement à l’employeur l’autorisation de procéder aux recrutements directs par ses propres moyens.

« Il lui est fait, cependant, obligation d’informer l’ANEM et l’Inspection du travail des recrutements effectués conformément à la règlementation en vigueur », a-t-il ajouté.

Selon M. Benmeradi, des instructions ont été également données à l’effet de généraliser l’utilisation de la formule de recherche active d’emploi à l’exception des wilayas du Sud pour lesquelles un dispositif spécifique a été mis en place.

Interrogé sur un éventuel allègement des procédures de recrutement comme réclamé par le patronat, le ministre a fait remarquer que « cette formule sera étendue aux employeurs qui auront la possibilité de télécharger le formulaire pour le renseigner au titre des demandeurs d’emploi qu’ils auront au préalable sélectionnés et le transmettre à l’agence de l’emploi territorialement compétente pour enregistrement, simultanément, de l’offre et du placement ».