Lu sur Compétition

L’abcès peut être crevé le 3 février prochain à Paris. Vahid Halilhodzic et Mohamed Raouraoua devraient enfin se rencontrer et discuter de plusieurs sujets relatifs à leurs différends, mais aussi sur ceux concernant la préparation pour le Mondial 2014.

Nous avons appris hier de sources sûres que le président de la FAF, actuellement en Afrique du Sud pour assister au CHAN, et Vahid Halilhodzic qui se trouve à son domicile à Lille, se sont donné rendez-vous le 3 février prochain à Paris. Ce face à face décisif et combien important pour l’avenir de la sélection intervient après une guéguerre qui aura duré trop longtemps. Les deux hommes ne se sont pas vus depuis le 7 décembre dernier, soit le lendemain du tirage au sort final de la Coupe du monde au Brésil, soit depuis 50 jours.

Crever l’abcès

On sait que Raouraoua et Vahid se sont parlé deux fois au téléphone depuis leur dernier entretien au Brésil. Le premier coup de fil était d’ordre professionnel, l’autre a eu lieu après le décès du beau-père du sélectionneur national. Vu qu’aucun sujet relatif à l’avenir du coach Vahid à la tête des Verts ou ayant un lien quelconque avec leurs différends n’a été débattu sérieusement lors de ces deux conversations, le rendez-vous du 3 mars sera l’occasion de tourner définitivement cette page noire, enterrer la hache de guère et surtout recommencer de nouvelles bases. Le fait qu’ils acceptent de se rencontrer avant la réunion de Vahid avec son staff est un signe de bonne volonté de part et d’autre.

Raouraoua ne décidera du successeur de Vahid qu’après le Mondial

L’autre grosse décision du boss de la FAF est celle relative à sa décision de désigner l’entraîneur qui mènera la campagne qualificative pour la CAN 2015 au Maroc dès ce mois de février. En effet, notre source nous a fait savoir que Mohamed Raouraoua aurait changé d’avis à ce sujet et a décidé de ne trancher cette question qu’après la Coupe du monde.

On ne sait pas pour quoi ni comment il fait marche arrière, mais ce dont on est sûrs, c’est que ce revirement de situation changera pas mal de choses. En plus de la tension que cela pourrait créer entre le coach et l’administration et de l’effet que pourra avoir sur les joueurs de savoir que Vahid partira à coup sûr après la Coupe du monde, cette décision de Raouraoua laissera ne serait-ce qu’un petit espoir de voir Halilhodzic continuer son aventure avec l’Algérie après la Coupe du monde, surtout si l’EN réussit un bon tournoi.

Ils pourraient rencontrer Bentaleb

Ce tête à tête ne pourra pas se faire sans qu’ils ne parlent de la sélection de Nabil Bentaleb. On parle même d’un rendez-vous Raouraoua-Vahid-Bentaleb et probablement son père et son frère à Paris ou à Lille. Si cela venait à se confirmer, cela prouverait que non seulement Vahid Halilhodzic a donné son accord pour la FAF de faire le nécessaire pour rendre le milieu de terrain de Tottenham sélectionnable, mais montre aussi l’intérêt du coach pour ce jeune élément.

Notez cet article