Revue de presse. Les ventes de Toyota Algérie continuent de baisser en 2013

0
258

Lu sur Auto Algérie

L’année 2013 n’a pas souri à Toyota Algérie en terme de volumes, le japonais voit ses ventes baisser de 12,39% par rapport à 2012 avec 32159 unités écoulées.

L’année 2013 se termine en demi-teinte pour Toyota Algérie qui enregistre une baisse de ses volumes de ventes, passés de 36.705 unités en 2012 à 32.159 unités en 2013. En demi-teinte parce que malgré la baisse, Toyota Algérie grappille une place dans le classement général par marque et se hisse à la quatrième position, du fait de la baisse significative des volumes de Hyundai Motors Algérie.

Une analyse un peu plus approfondie des chiffres surprend par le fait que l’on ait réussi, du côté du Haut Site d’Hydra, à finir l’année 2013 exactement comme on avait fini 2012 lorsqu’il s’agit du mix véhicules particuliers et véhicules utilitaires par rapport au volume global. Ainsi, le VP qui représentait 36,65% des ventes en 2012 représente 36,74% en 2013 et le VU, locomotive de la marque, représente 63,35% des volumes l’année d’avant contre 63,26% au 31 décembre de l’an dernier !

Un mix dominé le VU avec à sa tête l’indétrônable Hilux et ses 16.981 unités écoulées (-18,63%) et l’indéboulonnable Coaster avec 2.272 ventes (+24,09%), le reste des ventes utilitaires sont réparties entre le Hiace et un Land Cruiser 70 Pickup -Alias Station- en pleine forme et qui enregistre un bond de 220%, passant de 217 à 694 unités, destinées exclusivement à des entreprises triées sur le volet. La vente de cet engin que rien n’arrête étant soumise à autorisation du fait de ses capacités de franchissement.

Du côté des véhicules touristiques (VP) c’est la Yaris Sedan, celle qui prend sa retraite, qui fait là son baroud d’honneur en enregistrant l’unique progression du lot, si on met de côté le Fortuner et le land Cruiser. La Toyota Yaris à coffre malle sort par la grande porte après huit ans de bons et de loyaux services avec 3843 unités écoulées en 2013 contre 3259 en 2012, soit 17,64% de progression, avec un mois de décembre qui représente à lui seul 17,9% des ventes sur l’année du fait d’une campagne de déstockage préparant la venue de la nouvelle version.

Sa jeune sœur à hayon, en cinq portes, enregistre une baisse de ses ventes avec un -23,61%, 5.905 en 2012 contre 4.511 en 2013. La version diesel chute de -68,43%. Le positionnement tarifaire très élevé par rapport à l’ensemble du segment, le plus actif du marché, a fini par pénaliser la nippone pourtant pleine de qualités. Toyota Algérie a fini par réagir, en fin d’année, en consentant des remises allant jusqu’à 250.000 DA sur sa sous-compacte, mais inutile de dire qu’il était très difficile de tirer son épingle du jeu dans la guerre des prix qu’ont menée Renault Algérie et Peugeot Algérie pour s’accaparer la première place par marque.

Idem pour la Toyota Corolla en fin de vie et dont le remplacement a été effectué le mois dernier. Elle baisse de 21,19% par rapport à 2012, de 2.676 à 2.109 unités vendues.

En attendant son D4D de 2.5 litres qui tirera son prix vers le bas du fait de taxes moins importantes, le Fortuner continue à trouver des clients et progresse de 77%, 182 contre 103 en 2012. Sinon, le Land Cruiser continue d’alimenter les flottes des entreprises pétrolières et des institutions étatiques et se porte bien, 105 unités de Land Cruiser 200 et 199 unités de Land Cruiser 70 ont trouvé acquéreurs, soit une progression de 107% pour le second.

Au final, du côté du VP, Toyota Algérie a enregistré 11.816 ventes en 2013, soit une baisse de 12,17% par rapport à 2012.

 

Lire la suite sur Auto Algérie