Lu sur Compétition

Jusqu’à hier, la sélection algérienne ne connaissait pas encore ses adversaires pour le 31 mai et le 4 juin, dates fixées par le sélectionneur national pour son programme des matches amicaux avant le Mondial brésilien.

Le coach des Verts, qui a ciblé l’Ukraine, la Croatie, la Slovaquie, le Japon et la Biélorussie, n’a pas reçu de réponse favorable. Seule la fédération biélorusse a donné son accord de principe, mais rien d’officiel n’a été enregistré pour le moment. Cette situation commence à inquiéter la FAF, qui compte prendre le taureau par les cornes à partir de ce mardi pour activer les contacts car, il faut le souligner, le temps presse.

Le président de la FAF veut prendre le taureau par les cornes

Le président de la FAF veut en finir avec cette histoire de matches amicaux, surtout lorsqu’on sait que la plupart des sélections qualifiées pour la Coupe du monde ont presque finalisé leur programme de préparation et leurs matches amicaux. Les fédérations paraguayenne et mexicaine sont entrées en contact avec la FAF en vue d’organiser un match amical avec la sélection algérienne les 31 mai et 4 juin.

Les responsables du football algérien attendent le OK du sélectionneur national pour entamer les démarches nécessaires, mais, pour l’instant, Vahid semble encore temporiser. Il n’est pas chaud pour affronter une sélection sud-américaine, il préfère rencontrer une équipe européenne dont le style se rapproche un peu de celui de la Russie, troisième adversaire des Fennecs au Mondial brésilien.