Des scientifiques algériens ont été distingués vendredi du prix Antoine-Béchamp, distinction internationale des sciences, pour leurs travaux de recherche dans les traitements des maladies chroniques, par des doses importantes de vitamine C, a-t-on appris lundi des milieux médicaux.

Le prix Antoine-Béchamp est un prix honorifique qui gratifie des scientifiques qui ont apporté des nouveautés et fait évolué la science, dans les domaines médicaux, chimiques, biochimiques et dentaires. Le groupe de scientifiques algériens a mené des recherches, depuis plusieurs années, sur l’intérêt de l’utilisation de la vitamine C dans le traitement des maladies chroniques, notamment du cancer.

« Le traitement des maladies chroniques, notamment le cancer, par des doses importantes de vitamine C injectées par intraveineuse ou prise par voie orale, a donné de bons résultats chez les malades », a indiqué à l’APS, le président de la Société algérienne de nutrition et de médecine ortomolécualire (SANMO), le Dr Ilyès Baghli. La médecine ortomoléculaire consiste en l’utilisation d’aliments et de produits naturels dans le traitement des maladies.

Les chercheurs algériens ont été récompensés par le directeur de l’Institut Antoine-Béchamp, situé en Espagne, le Pr Gilbert Henri Crussol, en marge de la première conférence internationale de la SANMO.

Lire la suite sur l’APS