Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a appelé samedi à Blida où il a effectué une visite de travail, les jeunes à rompre « définitivement » avec la culture du désespoir et du scepticisme et à adhérer au « projet national de renaissance algérienne ».

M. Sellal qui s’exprimait devant les élus et les représentants de la société civile de cette wilaya, a affirmé que l’Algérie recèle d’ »importants atouts lui permettant de s’ériger en un puissant pôle productif dans le bassin méditerranéen, mais aussi sur la scène arabe et africaine », soulignant, à ce propos, que « la volonté politique existe ».

Dans le même sens, le Premier ministre a mis l’accent sur la stabilité du pays, laquelle demeure « le soubassement solide sur lequel il faut bâtir l’Algérie de demain ».

Il a ainsi relevé l’adhésion de la population de la région de la Mitidja en faveur de la sécurité et la stabilité, à travers l’approbation de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, initiée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Le recouvrement de la stabilité a permis, a-t-il dit, de résorber les retards qu’accusait la région en matière de développement, laquelle avait profondément souffert de la décennie noire.

Dans le même sillage, M. Sellal, évoquant l’échéance du printemps prochain, a souligné que les Algériens se dirigent vers une élection présidentielle et « doivent faire preuve de responsabilité et avoir toujours à l’esprit que la stabilité est le seul moyen de mener l’Algérie à bon port ».

La visite du Premier ministre dans la wilaya de Blida a été marquée également par l’inauguration et l’inspection de plusieurs projets relevant notamment des secteurs du bâtiment, de la santé et de l’agriculture, dans le cadre de la mise en œuvre du programme du président de la République.

Lire la suite sur APS