Revue de presse. Sellal compte déjà 40.000 “fans”

0
241

Lu sur L’Expression

Il s’offre la BBC et la quasi-totalité de la presse on line algérienne, les blogs, les pages Facebook, et les Murs des internautes du pays. Abdelmalek Sellal crée le buzz et affole la Toile. Sur sa page Facebook créée il y a cinq jours, 40.000 adhérents déjà, 15.000 membres rien que le premier jour! Voilà donc qui confirme son statut incontestable de star du Web acquis il y a des mois déjà.

Sur le Net, on ne parle que de cette page. Et à ce rythme, cette page risque de loin de devenir la page la plus populaire d’Algérie. Aussi banal que cela puisse paraître aux profanes, le challenge est grand.
Les spécialistes les plus avertis vous le diront: ce n’est pas donné à n’importe quel personnage de voir sa page compter un nombre aussi important de membres en si peu de temps, surtout d’un pays qui comme l’Algérie où le nombre d’internautes est réduit. Il a donc prouvé qu’il était, malgré lui, le «king» incontesté de la Toile. Car il faut rappeler qu’avant même cette page, des centaines de fausses pages, ouvertes en son nom avaient fleuri sur la Toile, tout comme de faux profils. Chacune de ses interventions est reprise par les internautes, ses vidéos ont fait le buzz durant une bonne partie de l’année 2013. Au point où certains utilisent ces réseaux sociaux pour l’attaquer et tenté de le discréditer. Mais ces attaques n’ont fait que grandir sa popularité chez les internautes algériens.
La preuve en est sur cette nouvelle page qui ne compte pour le moment que quelques publications, mais qui prouve sa notoriété. Un bon baromètre, à la veille de la convocation du corps électoral, surtout dans un pays où les sondages sont inexistants. Les «Tahia Sellal»,…fusent de partout dans cette page. La majorité des commentaires sont élogieux. «C’est un homme de terrain qui a su nous montrer l’exemple d’un gestionnaire qui sait mettre en avant le sens de communiquer pour pouvoir se comprendre et aller de l’avant, nous hommes du Sud, sommes avec vous Monsieur, Allah maâkoum», écrit par exemple Samir un internaute du Sud membre de la page. «M.le Premier ministre, vous avez fait un travail remarquable,n’écoutez que votre conscience, bon courage», commente Belaïd, un autre internaute. «Un homme simple et qui se bat pour le bien-être de son pays malgré les moqueries des envieux. Respect pour ce qu’il est et pour ce qu’il fait», soutient fortement et en majuscule Celia, une autre membre de la page. Bref, la majorité des commentaires sont élogieux, même si des critiques, il y en a. Mais, même celles-ci proviennent des supporters de ses adversaires, qui quelques commentaires plus tard lancent «vive xxx, ils citent le nom de «leur champion»».
D’autres membres de la page font part de leurs doléances, certains vont même jusqu’à lui donner des conseils. Alors que d’autres ne résistent pas à la tentation de faire des blagues à la «Sellal», en rappelant certains de ces mots cultes tel que le très connu «fakakir». Les campagnes menées contre lui sur les réseaux sociaux n’ont donc fait qu’augmenter son prestige. Nous l’avions écrit dans un précédent article en se référant aux dires d’experts américains, la notoriété acquise sur les réseaux sociaux à cause des «bourdes», peut facilement être utilisée pour des actions sérieuses vu que désormais tout le monde le suit… En voilà la meilleur preuve. Ainsi, les internautes ont accueilli avec joie la première page Facebook d’un Premier ministre algérien. Ils se réjouissent que la méthode Sellal qui consiste à être à l’écoute du peuple ait gagné le terrain d’expression des jeunes, Internet. Ils attendent ainsi que cette page soit un moyen de briser les barrières qui existent entre eux et leurs dirigeants. Et espérant de ce fait, une plus grande interactivité de cette page. Pour le moment, Sellal n’a alimenté sa page qu’avec quelques publications qui retracent ses activités quotidiennes d’un Premier ministre pas comme les autres. Tel que la vidéo de sa rencontre avec la société civile de la wilaya de Bouira, jeudi dernier, lors de sa visite de travail. Il a également posté une vidéo sur sa participation à la célébration du Mawlid Ennabaoui à Ghardaïa, des photos de ses visites officielles et quelques articles qui retracent sa vie professionnelle. Il a même partagé la bande annonce du reportage fait par Ennahar TV sur sa vie et son oeuvre.
A l’avenir, cette page pourrait lui servir à répondre à ses détracteurs, démentir les fausses rumeurs…Bref, elle lui permettra de mieux communiquer avec son peuple, et pourquoi pas, partager avec eux son humour légendaire…