Les réponses aux souscripteurs du nouveau projet AADL étant presque achevées, les responsables du ministère de l’Habitat se penchent désormais sur les recours introduits par les citoyens dont les dossiers ont été rejetés.

Selon des responsables de l’Agence pour l’aide et le développement du logement, les réponses aux citoyens qui ont reçu l’avis défavorable de l’AADL et qui ont introduit des recours vont recevoir de nouvelles réponses par courrier au courant de ce mois de février. Ils sont près de 7000 citoyens à être dans cette situation. Il s’agit essentiellement de couples ayant effectué une double inscription.

Les responsables du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme ont affirmé que la majeure partie de ces citoyens qui ont fait le choix de ne retenir qu’un seul dossier de candidature. Cela signifie que la majorité des dossiers qui ont reçu un avis défavorable vont être repêchés ». Les concernés vont commencer donc à envoyer leurs dossiers au même titre que les autres citoyens à partir du mois prochain.

Le nombre de dossiers envoyés au ministère de l’Habitat dépasse, pour l’heure, l’offre des autorités. Plus de 150 000 dossiers, dont 80000 seulement à Alger, ont été envoyés par les nouveaux souscripteurs. Cela ne représente même pas la moitié des souscripteurs, ce qui suppose que la demande va dépasser largement l’offre.

Le gouvernement a mis sur le marché un quota de 230 000 logements AADL, dont 90 000 pour la seule wilaya d’Alger. Le ministre, Abdelmadjid Tebboune a par ailleurs assuré que le gouvernement « va satisfaire toutes les demandes » de citoyens pour ce type de logements. « On va ajouter autant de logements que possibles », avait-il promis.

Essaïd Wakli

Notez cet article