L’ancien ministre de la communication Abdelaziz Rahabi  ne pas mâche ses mots lorsqu’il parle de l’éventualité d’un 4e mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Ce dernier estime que ce scénario est tout simplement irréalisable. Le Président n’a ni la capacité de le faire,  ni un clan solide pour le soutenir. 

« Bouteflika n’a ni les capacités physique, intellectuelle et politique ni le consensus de ceux qui l’ont nommé en 1999 pour le reconduire aujourd’hui » a déclaré Abdelaziz Rahabi  ce matin au micro de la radio Maghreb M du site économique Maghreb Emergent. L’ex-ministre et diplomate a offert sa vision du prochain scrutin, et voit d’un très mauvais œil la candidature d’Abdelaziz Bouteflika. Pour lui elle est tout simplement impensable. Tout simplement car son état physique ne le lui permet pas, il est même son « premier ennemi », affirme-t-il. De plus il dispose de moins en moins de soutien. « Le président est absent et son clan est une fiction» a-t-il expliqué ce matin. Selon lui le clan présidentiel ne se suffit pas à soi-même et certes il dispose de celui de l’Etat-Major, mais pas du DRS, dont les relations se sont dégradées ces dernières semaines après la sortie médiatique de Amar Saâdani. 

Pour Abdelaziz RAhabi, le Président n’a ni le pouvoir ni même la légitimité de briguer à nouveau la fonction de Président. « Bouteflika s’est valorisé pendant 15 ans, non par ses qualités et son travail mais en tuant la libre expression », critique-t-il encore. Il est à rappeler que Abdelaziz Rahabi est l’un des principaux soutiens d’Ali Benflis, et se pose d’office comme un opposant au Président actuel. Il avait annoncé le 2 février se ranger derrière ce candidat pour assurer à l’Algérie une transition politique ».