Le cancer est devenu un fléau sanitaire pour les adultes mais aussi pour les enfants en Algérie ces dernières années. Des spécialistes algériens estiment même que 5% des malades atteints de cette maladie sont des enfants.  

En cette journée mondiale de lutte contre le cancer des enfants, l’Algérie affiche un bien triste bilan. Chaque année ce sont 1.000 nouveaux cas de cancers chez les enfants algériens. Un chiffre conséquent qui représente 5 % de la population atteinte du cancer en Algérie, a affirmé le Dr Fatiha Ghachi, spécialiste du cancer de l’enfant au centre anticancer Pierre et Marie Curie (CPMC). Habituée à traiter les petits Algériens – le CPMC reçoit 150 patients par an – la spécialiste, estime que la situation endémique de cette maladie en Algérie a profondément changé au cours des dernières années. Parmi les types de cancer de l’enfant les plus répandus, elle cite, dans la catégorie des tumeurs solides, celles du cerveau et de l’os et dans les tumeurs des parties molles, les elucémies, les myosarcomes et lymphomes.

Le Dr Ghachi a donc fait des propositions pour prévenir et traiter au mieux cette maladie avant qu’elle ne ravage la santé des enfants algériens. Elle a notamment évoqué l’ouverture de services de prise en charge des cancers des enfants au niveau des nouvelles structures de lutte contre cette maladie dans toutes les régions du pays ainsi deux nouveaux centres aux CHU Mustapha Pacha et Mohamed Lamine Debaghine (exmaillot) qui acueillent également des enfants cancéreux.

La rédaction avec APS

Notez cet article