L’Algérie compte parmi les 10 pays au monde, dont la croissance du budget militaire est la plus rapide.

Ce n’est plus un secret pour personne. Le porte-feuille ministériel de la Défense ne cesse d’augmenter. Il a bondi de 14% de 2011 à 2014, pour dépasser les 10 millions de dollars. Il s’établit cette année à exactement à 10,778 millions de dollars. Seul représentant du Maghreb dans le top 20 des pays au plus gros budget militaire, élaboré par la société d’analyse IHS (IHS Jane’s Annual Defence Budgets Review), l’Algérie décroche la 20ème place. Ce classement reste dominé par les Etats-Unis, de loin les plus dépensiers avec quelques 582,424 millions de dollars de budget.

Advertisement

L’Algérie n’est pas le seul pays de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du nord) à voir ses dépenses militaires prendre son envol. 6 des 10 pays au monde qui connaissent la plus forte inflation budgétaire, en terme de dépense dans le secteur de la défense, se trouvent dans la région MENA. “Nous avons constaté une accélération rapide des dépenses de la Défense dans la région MENA depuis 2011. L’Oman et l’Arabie Saoudite, en particulier, ont enregistré une croissance fulgurante de plus de 30% de leur budget entre 2011 et 2014”, note Fenella McGerty, analyste chez IHS.

Pour les analystes de la société IHS, cette inflation budgétaire est le signe de la prospérité économique des pays de la région MENA. “Le centre de gravité des dépenses militaires se déplace au Sud et à l’Est”, suivant la tendance de la croissance économique mondiale, observe Paul Burton directeur aéronautique au IHS.