Le militantisme algérien sera sur le web ou ne sera pas. Les nombreux anti-4eme mandat qui postent sur le web des slogans contre la candidature d’Abdelaziz Bouteflika l’on bien compris. Depuis samedi 22 février, jour le Premier Ministre a annoncé que le Président se présenter à la présidentielle, les Algériens tentent de manifester leur mécontentement par tous les moyens. Tour du web. 

Drôles ou politisés nos internautes usent de tous les moyens pour dire non à la candidature d’Abdelaziz Bouteflika. Ils s’affichent avec des banderoles où on peut lire « Non au 4eme mandat », détournent des images du Président pour faire passer des messages satiriques. D’autres vont même jusqu’à imaginer un logo avec un design pour faire passer le message. Les internautes ont décidé à défaut de manifester de faire leur petite révolution sur le web. Une action largement reprise sur les réseaux sociaux, notamment sur twitter ou facebook ou ces pamphlets contre le 4 eme mandat font fureur :

 

Action, ça critique !

Certains ont voulu se moquer ou s’indigner en vidéo, pour démontrer le côté insensé d’une nouvelle candidature à la présidentielle. Une vidéo explose les vues depuis la semaine dernière celle du sketch de l’humoriste Fellag remasterisé. Grâce à un montage vidéo, on voit le comédien offrir une réponse cinglante à Abdelmalek Sellal, au moment de son annonce de la candidature d’Abdelaziz Bouteflika.

 

D’autres vidéastes amateurs misent tout sur le texte et le jeu de l’acteur à travers un poème dédié au Président éternel :

Ces vidéos et ces tweets auront-ils un impact sur l’esprit contestataire qu’il ne cesse de monter en Algérie ces derniers temps ? Nous le saurons le 17 avril prochain, ou au moins lors des prochains rassemblements anti-4eme mandat qui ne cessent de fleurir dans  le pays.