Le nouveau Guide Nomad 2014 est arrivé ! Ce guide algérien qui se présente comme «branché, chic et pas cher» sera vendu dans la capitale au prix de 990 dinars. Outil efficace pour ceux qui «sont passionnés par leur métier», il a voulu rendre «hommage à la mobilité, au mouvement, aux nomades, aux fans sur facebook, aux artistes et aux artisans qui ont acceptés de participer à cette édition» ainsi qu’à ceux et celles «qui désirent un monde meilleur, inventif et heureux».

Le «Guide Nomad 2014» dispose de plusieurs rubriques : artistes, artisans, restaurants, cafés, pâtisseries, shopping, hôtels, santé, loisirs, transports, légendes et Casbah. On apprend que pour la deuxième année consécutive, celui-ci prime les meilleures adresses de restaurants. Il met en avant la musique, l’artisanat et le culinaire.

Au-delà des adresses, le guide propose de découvrir ceux qui font Alger. Ainsi, «30 portraits d’artistes ont décidé d’animer la scène Nomad». Etant un «magnifique outil d’organisation des sorties», Guide Nomad «entretient année après année ses adresses». Ses auteurs savent bien que «faire un guide, c’est gérer l’info afin de garantir la fraîcheur, car il y a une durée de vie comme pour tous les produits que l’on consomme». Pour rappel, la première édition du Guide Nomad est sortie en 2007. Il est fondé par Mohamed Rezala. Le guide assiste les Algériens, ou étrangers se rendant en Algérie, à trouver un lieu à visiter ou un restaurant. Celui qui est intéressé peut y trouver également des adresses utiles comme celles d’un plombier, des réparateurs de tous genres de matériels, allant de l’électroménager aux instruments de musique, ou encore les adresses de quelques stations de service. En somme, Guide Nomad peut faciliter la vie à beaucoup d’Algériens, et autres, d’autant plus que ce genre de publication fait vraiment défaut dans le pays.

Elyas Nour

Notez cet article