L’acteur américain Forest Whitaker sera à Alger ce lundi en compagnie du réalisateur Rachid Bouchareb pour présenter « Enemy way’.

Un Américain de plus en Algérie ! Après la visite les mois passés de Mike Tyson et Arnold Schwarzenegger, c’est un autre ressortissant américain qui foulera le sol algérien. Il s’agit de l’acteur oscarisé Forest Whitaker qu’on ne présente plus.

Advertisement

Révélé en 1988 dans le film « Bird » de Clint Eastwood, pour son interprétation du jazzman Charlie Parker, Whitaker a remporté en 2006 l’oscar du meilleur acteur pour son rôle du dictateur de l’Ouganda, Idi Amin Dada, dans le film « Le Dernier Roi d’Écosse » (The last king of Scotland).

Sa visite entre dans le cadre de l’avant-première du film « Enemy Way » (La voie de l’ennemi), de Rachid Bouchareb, prévue à partir de 10 h à la salle El Mouggar à Alger. En plus de ce comédien amércian à la réputation mondiale et du réalisateur de Hors-la-loi, il y aura Brenda Blethyn, Dolores Heredia et Luis Guzman, qui ont également joué dans le film.

Un privilège réservé au public algérois car l’un des producteurs du film n’est autre que l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC).

Le nouveau film de Bouchareb concoure actuellement dans la compétition officielle de la 64ème édition du Festival international du film de Berlin (Berlinale), sous le titre international « Two men in town ». Le réalisateur espère décrocher le premier prix, l’Ours d’or.

« Enemy way » raconte l’histoire de la réinsertion d’un afro-amricain, William Garnett, libéré après 18 ans de prison. Durant son incarcération, celui-ci s’est convertit à l’Islam. Tentant de reconstruire sa vie, le shérif du village où il s’est installé, ne croyant pas à sa rédemption, veut tous faire pour le renvoyer en prison.

Le dernier long-métrage de Bouchareb, auteur entre autres de Cheb (1991), Indigènes (2006), et London River (2009), a été tourné aux Etats-Unis.

Elyas Nour