Rires sarcastiques, des images avilissantes et des commentaires moqueurs : la déclaration de candidature, par procuration, de Abdelaziz Bouteflika a donné matière à la presse occidentale, notamment française, pour se moquer de l’Algérie.

Si certains comme Yves Tréard, le très médiatique Directeur de la rédaction du journal de droite, le Figaro, s’est limité d’un commentaire du genre « c’est dommage pour un pays dont 75% de la population est constituée de jeunes de moins 25 ans », sous les rires de ses confrères invités de la Chaîne Parlementaire, d’autres journalistes et commentateurs sont allés plus loin dans leur attaque contre l’Algérie.

C’est le cas du journal satirique Le Canard enchaîné qui titre « En Algérie, le jeune, c’est seulement durant le ramadan », en référence à la vieillesse du chef de l’Etat et de sa santé déclinante. En page intérieure, l’hebdomadaire dessine le chef de l’Etat sur un fauteuil roulant, mains et pieds liés.

Alors qu’il a déjà révélé le trucage des images présidentielles lors de la visite en décembre du premier ministre français Jean-Marc Ayrault, « le Petit Journal » de la chaîne privée française Canal+, a consacré, dans son édition de mardi, plusieurs minutes au « candidat malade ». Le journaliste, qui dissèque les propos de Abdelmalek Sellal tenus à Oran, a fait une comparaison entre les images de décembre et celles d’il y a trois jours. Résultat : « la main droite du président est immobile ». En conclusion, le présentateur, qui s’exprimait sous les applaudissements d’un  public amusé, a indiqué : « C’est celui-là qui se présente pour un nouveau mandat ».

Le très sérieux journal Le Monde a consacré, mardi, un éditorial où il assure, lui aussi, que l’Algérie sera gouverné par un homme malade.

Ainsi donc, par la grâce de Bouteflika et de son clan, l’Algérie sera la risée du monde. Nous serons le seul pays au monde qui sera géré par un homme que personne ne voit. L’Algérie aura un président malade qui gouvernera par procuration. Même les Marocains se marrent. « Nous ne seront pas les seuls à être gouvernés par un Monarque » ! C’est dit !

Essaïd Wakli

Notez cet article