Le Rassemblement contre le 4e mandat à Alger empêché par les services de sécurité

0
162

Il est toujours interdit de se rassembler à Alger. Plusieurs jeunes militants ont tenté samedi matin d’organiser un sit-in devant l’université de Bouazaréah, située sur les hauteurs d’Alger, pour dire non au 4e mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Mais c’était peine perdue parce que les forces de l’ordre ont rapidement étouffé ce cri de colère politique. 

La tentative de ces jeunes a été avorté car les forces de l’ordre dont les éléments étaient présents en nombre, et notamment les policiers en civil, devant la porte d’entrée de cette université ont rapidement embarqué plusieurs manifestants armés de pancartes et d’affiches brandies publiquement et où on pouvait lire des slogans hostiles à une énième reconduction du Président Abdelaziz Bouteflika à la tête de l’Etat algérien.

Au moins 4 personnes parmi les animateurs de ce sit-in ont été interpellés bien avant leur arrivée sur les lieux où était prévu ce rassemblement pacifique, a-t-on appris de plusieurs témoins oculaires. D’autres encore ont été interpellés par les policiers une fois arrivée à l’université de Bouzaréah.

Selon un témoin oculaire, les policiers ont procédé d’abord à l’arrestation des manifestants garçons en épargnant les filles. Mais après quelques minutes, les forces de sécurité ont cerné les manifestantes qui tentaient d’expliquer leur action politique à deux chaînes de télévision présentes sur les lieux. Et au final, rassemblé a été empêché et cette initiative citoyenne contestataire a été tuée dans l’oeuf.