Certains responsables algériens se croient au dessus des lois. Le Wali de Mascara, Ouled Salah Zitouni, s’en est violemment pris à un pilote de la compagnie aérienne Air Algérie au sujet du voyage effectué par son fils dans un vol reliant Paris à Oran effectué le 25 janvier dernier.

Le pilote d’Air Algérie mis en cause par le wali de Mascara a même reçu un questionnaire de la part de sa direction après que ce responsable de la wilaya ait rédigé un rapport. En effet, avant le décollage de l’avion, de Paris, rapporte le quotidien arabophone El Khabar, le fils de ce wali s’est présenté avec cinq grandes valises qu’il voulait faire monter avec lui.

Advertisement

Il lui a été signifié qu’il ne pouvait pas et que ses valises devraient être mises dans la soute à bagage. Le fils du wali n’a rien voulu savoir en avançant le fait qu’il est en première classe. Le pilote en question est alors intervenu pour expliquer au passager que la réglementation interdit à toute personne de transporter avec lui autant de bagages.

Arrivant à Oran, le pilote a su que quelqu’un d’ «important» le cherchait. Il s’agissait finalement du wali lui-même qui lui a reproché le fait qu’il n’a pas, selon lui, respecté son fils. Selon le pilote, le Wali lui a même manqué de respect avec un langage «ordurier». L’affaire a outré tout le personnel d’Air Algérie. D’autant plus que la démarche de leur direction reste incompréhensible. Le pilote concerné a affirmé qu’il répondre au questionnaire et qu’il fera témoigner toutes les personnes qui ont assisté à l’incident. En outre le pilote s’est étonné que le  Wali ait été autorisé à accéder à une zone de sécurité alors qu’il n’en avait pas le droit.

Elyas Nour