Cevital devra patienter encore quelques semaines pour savoir si son offre de reprise du groupe français FagorBrandt a été acceptée. Le tribunal de commerce de Nanterre a reporté au 27 février prochain l’examen des offres de reprise proposées par Cevital et le groupe Variance, rapporte l’agence Reuters. 

«Ce délai est destiné à permettre aux candidats à la reprise, Cevital et Variance Technologie (…) de compléter et améliorer leur projet de reprise», indique FagorBrandt dans un communiqué. Pour rappel le groupe FagorBrandt est en plein marasme économiques. Plusieurs de ses sociétés sont en redressement judiciaire, le seul moyen de les sauver est la reprise par un autre groupe qui pourra injecter de l’argent. Deux groupes sont actuellement en lice pour cette opération, d’un côté le plasturgiste français Variance technologies, et de l’autre l’algérien Cevital.

Cevital est pour l’heure l’un des meilleurs candidats qui se présente. Issad Rebrab propose de reprendre les usines situées dans les villes de Vendôme et Orléans ainsi que le siège à Rueil-Malmaison et les services après-vente de Cergy-Pontoise. Tous ces services sont tenus par 1200 employés. Toutefois Cevital serait toujours en discussion avec le groupe et l’offre pourrait tout à fait évolué d’ici la fin du mois . Alors que le français Variance proposait de reprendre seulement les deux usines de Vendôme et Orléans.

La rédaction avec agence

Notez cet article