Les nouveaux souscripteurs au programme AADL vont être convoqués, dès le mois de mars, à payer la première tranche de leurs logements, a annoncé récemment le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Abdelmaldjid Tebboune.

Au cours d’un point de presse, tenu à Constantine, le ministre  a indiqué que l’opération de convocation pour l’ordre de versement des souscripteurs inscrits en 2001 et 2002 est en «phase d’achèvement», ce qui permettra, a-t-il  souligné, «d’entamer cette autre opération». M. Tebboune a précisé que 700.000 dossiers de demandes de logement via  la formule gérée par l’AADL, dont l’essentiel se concentre dans les villes d’Alger,  d’Oran et de Constantine « ont été assainis ». Il a souligné que pour cette opération,  la direction de l’AADL a eu recours à la « location de 80 bureaux et au recrutement  de pas moins de 170 agents supplémentaires pour assurer cette phase ».

Evoquant les chantiers de l’ancienne formule de logement sociaux participatifs  (LSP), qui n’ont pas démarré, ainsi que ceux accusant un retard considérable, le ministre a indiqué que le LSP reconverti en logement promotionnel aidé (LPA)  a été doté « de textes de loi et de mécanismes » permettant aux chantiers d’avancer conformément au planning établi.

Plus de 30000 dossiers AADL ont été rejetés. La plupart à cause de la double inscription. Le montant de la première tranche se situerait entre 24 et 27 millions de centimes.

E.W.