Les langues se délient en Algérie. A présent, c’est l’ancien président du parlement, Abdelaziz Ziari qui est monté au créneau pour défendre le général Toufik, patron du DRS, services de renseignements algériens, contre les attaques successives dont il est victime de la part des proches du clan présidentiel. 

D’aprés Ziari, il y a une mafia politico-financière qui veut faire tomber le général Toufik qui représente « le dernier rempart contre les affaires louches de cette mafia ». « C’est la mafia politico-financière qui veut faire main basse sur le pays se trouve gênée par le général Toufik et le DRS, parce qu’il s’agit de personnes qui sont absolument incorruptibles et qui sont rigides quand il sagit de défendre l’Etat », a estimé l’ancien président de l’Assemblée populaire nationale (APN) selon lequel le général Toufik est un véritable patriote pour lequel les Algériens doivent du respect et de la reconnaissance. Quant à cette mafia, ces parrains « n’ont pas d’intérêts privés ou particuliers, ni ceux de leurs enfants à défendre. Ils sont là uniquement pour défendre le pays. C’est ça la réalité », décrète Abdelaziz Ziari.

« Le DRS qui est un élément indispensable à l’Etat, la fragiliser par des agressions de ce type, c’est quelque chose d’absolument intolérable et d’inacceptable », s’indigne encore Abdelaziz Ziari, qui fut aussi parmi les plus importants responsables du FLN. « Je ne parle pas évidemment de la personne du général Toufik qui mérite tout le respect, toute l’estime de tous les hommes et les femmes qui ont l’Algérie au coeur et qui défendent des responsables propres et honnêtes », a souligné enfin Ziair qui prend fait et cause pour le patron du DRS, le général Toufik.