Le candidat du Front National Algérien (FNA), Moussa Touati peut se porter officiellement candidat pour la prochaine présidentielle qui aura lieu en avril 2014.

Moussa Touati a affirmé qu’il disposait de tous les parrainages nécessaires d’élus algériens pour présenter son dossier de candidature au Conseil Constitutionnel. Pour rappel le code électoral exige que chaque candidat présente soit 600 signatures d’élus algériens ou 60 000 de citoyens (à raison de 1500 signatures) dans au moins 25 wilayas. Le candidat du FNA est donc le premier candidat à annoncer avoir recueilli les signatures nécessaires.  Moussa Touati a d’ailleurs prévenu contre les dérives de certains candidats et affirme que son parti « possède des preuves attestant que des candidats libres ont reçu des signatures de militants appartenant à certains partis ». Estimant que les militants se doivent d’être fidèles à leur parti et à leur candidat.

Moussa Touati en sera donc à sa deuxième participation à une élection présidentielle. Toutefois pour il faut encore attendre la validation du Conseil Constitutionnel seul garant de la légitimité des candidats.

Moussa Touati s’était déjà présenté en 2009,  toutefois il avait fait le score 2,31 %. En 2004 malgré sa tentative de candidature, elle n’avait pas été validée. Le candidat du FNA appelle donc les citoyens algériens à une participation massive lors du prochain scrutin, qui représentera une « barrière contre la fraude », a-t-il dit, soulignant que « l’abstentionnisme et le laxisme » entravent l’aboutissement à « l’étape de transition » du pouvoir en Algérie.

La rédaction avec APS