Avec l’émergence des groupes armés activant en Libye, voire à la limite de la frontière algéro-libyenne, l’Algérie serait le premier pays en risque majeur d’attentats terroristes à tout moment. C’est dans ce sens que l’ex-Premier ministre libyen Mahmoud Djibril est sorti de son mutisme en déclarant, hier, que «la Libye d’aujourd’hui est une véritable menace pour l’Algérie». Un message en direction des autorités algériennes avec, en filigrane, le souhait que ces dernières agissent avant que la situation ne prenne une autre tournure.

L’ex-Premier ministre libyen et actuel président des forces de les coalition nationale libyenne, a ouvert le feu, hier, contre la Turquie et le Qatar, en les accusant de soutenir les groupes politico-ilamistes en Libye et qui, selon toujours Mahmoud Djibril, sont derrière les troubles vécues en Egypte, en Tunisie et en Libye. «La Libye d’aujourd’hui est une menace pour l’Algérie et les pays voisins.» C’estce qu’a déclaré, hier, l’ex-Premier ministre libyen, Mahmoud Djibril, à Tripoli, lors d’une conférence de presse.

En tant que président des forces de la coalition nationale libyenne, Mahmoud Djibril a révélé que les Etats-Unis sont en train de mener un véritable plan diabolique visant à faire exploser le terrorisme dans la région du Maghreb mais également au Sahel, et ce en poussant les islamistes à s’armer. Selon lui, la politique des Etats-Unis envers les pays ayant connu les révolutions du «printemps » s’avère être une arme à double objectif.

«D’un côté, les Etats-Unis expliquent qu’ils sont pour la démocratie dans les pays frappés par le printemps arabe, alors que d’un autre ils soutiennent les islamistes pour qu’ils arrivent au pouvoir, cela même en les soutenant par les armes au moment où le terrorisme fait ravage dans les pays en question», explique-t-il. Et d’ajouter : «Le vrai visage des Etats-Unis est désormais connu. Ils soutiennent les islamistes pour que ces derniers accaparent le pouvoir en Libye, en Tunisie et en Egypte, et ce afin de lutter contre le terrorisme. Toutefois, cette politique américaine dans ces pays a encouragé l’émergence du terrorisme, et c’est ce qui est en train de se produire en Libye, Egypte et en Tunisie.»

Lire la suite sur Le Jeune Indépendant