Lu sur L’Expression

Scandale à l’APC de Annaba

Les éléments du groupement de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Annaba ont, dans l’après-midi de mardi dernier, arrêté le directeur de l’urbanisme par intérim, relevant de l’APC de Annaba pour corruption, apprend-on de source sécuritaire. Ce cadre indélicat de la commune de Annaba a été surpris en flagrant délit de corruption, a ajouté la même source.

Selon les explications fournies par notre source, le mis en cause aurait demandé à une femme qui sollicitait un permis de construire, la somme de 10 millions de centimes en contrepartie de ses services. En effet, la dame serait confrontée depuis plusieurs mois à un problème de permis de construire et n’a jamais pu décrocher l’aval du dossier déposé, a précisé la même source. Et c’est là, l’un des désagréments de l’administration à Annaba, où rien ne fonctionne sans «tchipa». L’affaire a été mise à jour, a rapporté notre source, après que la dame, décidant de ne pas être sujette à un abus, ait informé les éléments de la Gendarmerie nationale et convenu avec eux de relever les numéros des coupures des billets de banque avant de les remettre au directeur de l’urbanisme par intérim après lui avoir tendu un piège. Mordant à l’appât F.A, pendant qu’il accomplissait le marché à bord de la voiture de la victime en stationnement à l’intérieur du parking de l’enceinte du service technique, est surpris par les services de sécurité qui étaient en possession des photocopies des billets leur servant de preuves à son inculpation pour corruption. Conduit au siège du groupement de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Annaba, le présumé devra faire l’objet d’un interrogatoire quant aux circonstances de sa présence dans la voiture de la victime, la détention de la somme de 10 millions de centimes en coupures de 1000 DA, dont les numéros photographiés étaient en possession des enquêteurs, entre autres questions auxquelles devra répondre le présumé avant d’être déféré aujourd’hui, par devant le magistrat instructeur, près le tribunal de Annaba qui devra sans aucun doute le mettre sous mandat de dépôt pour corruption.

Lire la suite sur L’Expression