Sellal est prêt à défendre avec son propre “sang” le bilan et la politique de Bouteflika

0
240

Abdelmalek Sellal est un Premier ministre très passionné par sa mission de défendre et promouvoir le bilan des trois mandats successifs d’Abdelaziz Bouteflika. Si passionné qu’il se dit  prêt à défendre avec son propre “sang”  la politique menée par Abdelaziz Bouteflika. 

Oui, son propre “sang”, a-t-il dit lors de sa visite à Tlemcen, située à plus de 500 Km à l’ouest de la capitale Alger. Pour Abdelmalek Sellal, tout le mérite revient à Abdelaziz Bouteflika. C’est grâce à lui que l’Algérie prospère et se développe. C’est grâce à Bouteflika, estime Sellal, que l’Algérie est devenue un pays stable et tranquille. Pour Sellal, les Algériens jouissent en ce moment de plusieurs importants acquis sociaux qu’on ne trouve même pas dans les pays développés en Occident.

Dimanche, à Alger, lors de la cérémonie de clôture de la session d’automne de l’Assemblée populaire nationale (APN), Abdelmalek Sellal est revenu encore à la charge en faisant la promo de l’ère Bouteflika. Sellal s’est même permis de parler au nom de tous ses compatriotes en indiquant que  “les Algériens veulent la stabilité, connaissent leurs intérêts et se soucient de leur avenir”, a-t-il souligné en réponse à une question des journalistes sur les appels au boycott de l’élection présidentielle du 17 avril prochain.

Quant à l’avenir politique de Bouteflika, le Premier ministre n’a pas écarté l’éventualité d’un 4e mandat. Il a précisé à ce sujet que le délai pour la clôture de l’opération de retrait des formulaires de candidature “n’est pas encore arrivé à son terme” et le président Bouteflika “a donc  tout le temps pour retirer les formulaires”. Décidément, Sellal se prépare aussi à défendre ardemment, et peut-être avec son propre sang aussi, le projet d’un 4e mandat d’Abdelaziz Bouteflika.