C’est une certitude. Abdelaziz Bouteflika va annoncer dans les jours à venir sa candidature à l’élection présidentielle et surprendra tous ses adversaires. C’est Amar Ghoul, le ministre des Transports, qui le dit et affirme. « Tous ceux qui rêvent de prendre la place de Bouteflika et polémiquent sur son état de santé, auront le vertige prochainement », a-t-il déclaré sur un ton moqueur en marge de la clôture de  la deuxième conférence nationale des cadres de son parti le TAJ,  organisée à l’hôtel El Ryadh de Sidi-Fredj. 

Pour Amar Ghoul, il n’y aucun doute : c’est Abdelaziz Bouteflika qui remportera haut la main la prochaine élection présidentielle dont le scrutin est prévu pour le 17 avril prochain. « Le seul homme qui peut diriger le pays et faire face aux menaces intérieures et extérieures, n’est autre que le président actuel », a assuré encore Amar Ghoul. Confiant et sûr de lui-même, le ministre des Transports a tout de même désavoué les propos accusateurs lancés par le patron du FLN, Amar Saïdani, à l’encontre du patron du DRS, le Général Toufik.  « Nul ne peut déstabiliser notre armée qui a su faire face à tous les dangers. Nul n’a le droit de s’attaquer à la plus puissante institution du pays. Nous refusons de revivre la terreur des années de braise », a-t-il averti en dernier lieu.