La wilaya d’Oran vient de prendre des mesures contre la pêche du poisson lapin, impropre à la consommation.

Des mesures ont été décidées pour empêcher la pêche du poisson lapin, aussi appelé poisson ballon en raison de sa forme semi circulaire, a expliqué ce mercredi Mohamed Bengrina, le directeur de la pêche et des ressources halieutiques de la wilaya d’Oran, en marge d’une rencontre de sensibilisation tenue à l’institut de la pêche et de l’aquaculture. Il met également en garde contre la consommation de cette espèce de poisson, qui est nuisible à la santé humaine. Le poisson lapin contient effectivement au niveau de sa queue, de sa bouche, de son dos ainsi que dans ses intestins un venin mortel. Sa consommation peut en somme provoquer des inflammations cutanées pouvant entraîner la mort.

Poisson mortel

Selon ce même responsable, ce genre de poisson, identifiable par sa bande argentée brillante, « n’a pas fait son apparition au niveau du littoral de la wilaya d’Oran et ceux des wilayas voisines ». Si la situation « n’est pas alarmante », elle « exige toutefois la prudence », nuance Mohamed Bengrina. A ses côtés, le Pr. Boutiba Zitouni, du Centre national de la pêche et de l’aquaculture de Bou-Ismail, près d’Alger, a expliqué comment le poisson lapin a fait son entrée dans le bassin méditerranéen. Cet animal, qui évolue normalement dans les océans Pacifique et Indien, a atteint la mer Méditerranée par le canal de Suez, a précisé cet éminent expert.

Quelques semaines plus tôt, les services de la pêche, de l’inspection vétérinaire et du commerce de la wilaya de Ain Temouchent ont déjà sensibiliser les citoyens contre la pêche et la consommation du poisson lapin.

Avec APS

Notez cet article