Mes chers soeurs et frères, bien que nous avons fait face depuis très longtemps aux difficultés multi dimensionnelles et que nous devrions encore faire face malheureusement à d’autres difficultés, je partage avec vous mon « Rêve Algérien », le rêve d’une Algérie juste, transparente et méritocratique.

Je rêve du jour ou notre pays se débarrassera de la corruption, de la bureaucratie, du clientélisme, et du régionalisme ou tous les Algériennes et Algériens seront égaux devant la loi sans distinction aucune.

J’ai un rêve qu’un jour, dans nos assemblées, nationales, communales, les filles et fils de l’Algérie libre, qu’ils soient pauvres ou riches, de l’est ou de l’ouest, du nord ou du sud pourront s’asseoir ensemble pour discuter, débattre et surtout écrire les pages de la nouvelle Algérie.

J’ai un rêve qu’un jour, même ceux qui ont des opinions complètement différentes, puissent débattre l’avenir du pays dans le respect mutuel, la liberté et la justice.

J’ai un rêve que notre jeunesse vivra un jour dans une nation où les jeunes ne seront pas jugés par leur ascendance, mais par leur compétence et leur mérite. Où ils travailleront avec leur ainés sans aucune distinction et où ils reprendrons le flambeau de notre chère patrie sereinement.

J’ai un rêve aujourd’hui.

J’ai un rêve qu’un jour, chaque Wilaya, chaque Daira et chaque commune soit égale à l’autre, et où tous ses enfants trouveront toutes les facilités nécessaires pour se construire, se détendre et pour vivre.

Ceci est mon espoir. Telle est ma conviction que je vais me présenter pour vous servir. Avec cette conviction, nous serons capables de distinguer, dans la montagne du désespoir une pierre d’espérance. Avec cette conviction, nous pourrons transformer les cacophonies des discordes de notre nation en une belle symphonie de fraternité.

Avec cette conviction, nous pourrons travailler ensemble, lutter ensemble, construire ensemble, défendre l’Algerie ensemble, en sachant que libre nous étions et libre nous serons pour toujours. Ce sera le jour où tous les Algériennes et les Algériens pourront vivre dans une terre de liberté, de justice, et d’abondance. Et si l’Algérie doit être une grande nation, ceci doit se faire avec ses enfants, tous ses enfants.

Alors que la justice retentisse de nos montagnes. Que la liberté retentisse de nos plaines, que le mérite retentisse de nos dunes du Sahara. Que l’Algérie soit la fierté de tous ses enfants où nul ne voudra la quitter pour tous les eldorados du monde.

« Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite et indépendante de ma volonté ».

Krimo Salem