Les opposants au 4e mandat d’Abdelaziz Bouteflika poursuivent leur mobilisation. Après les manifestations organisées par les militants du Mouvement « Barakat! », c’est au tour de la la Coordination nationale des partis politiques et des personnalités nationales pour le boycott de la présidentielle d’entrer en scène. 

Mercredi, le 12 mars prochain, une protestation symbolique sera organisée au niveau du Monument des Martyrs de Riadh El Feth pour dénoncer le hold-up politiques d’Abdelaziz Bouteflika, nous apprend Smail Saidani, chargé des affaires administratives deJil Jadid. Un appel a été lancé par les membres de cette coordination nationale qui compte l’ex candidat indépendant Ahmed Benbitour, le MSP présidé par Abderrezak Makri, le parti islamiste Ennahda, le président du RCD, Jil Jadid et le Front pour la Justice et le développement (El Adala) d’Abdellah Djaballah.

Cet appel préconise l’organisation de cette action de protestation dans ce lieu symbolique pour signifier que l’actuel régime a « déshonoré la mémoire de nos martyrs », nous explique Smail Saïdani, joint par téléphone. « Ce n’est ni une manifestation ni un rassemblement populaire. Mais chaque parti ou personnalité est libre de mobiliser ses partisans. Nous n’allons pas demander l’autorisation de l’office national de Riadh El-Feth pour mettre en place cette action. Nous allons nous recueillir à la mémoire de nos martyrs et les prendre à témoin face aux dérives dangereuses du régime en place », confie encore notre interlocuteur.

Ce dernier nous a confirmé également qu’une demande sera déposée au niveau de la wilaya d’Alger pour organiser le 21 mars prochain, à la veille du début de la campagne électorale, un grand meeting populaire à la salle Harcha contre le 4e mandat d’Abdelaziz Bouteflika et la « mascarade électorale. »  « Toute la population algérienne est conviée à venir participer avec nous pour défendre la liberté dans notre pays. Toute personne inquiète pour l’avenir de l’Algérie est invitée à se joindre à nous », relève enfin le numéro 2 du parti Jil Jadid.

 

Notez cet article