Il n’y a pas que les opposants au 4e mandat d’Abdelaziz Boutelfika qui manifestent à Alger. Les femmes voilées aussi sont descendues dans la rues pour dénoncer la discrimination dont elles sont victimes. En effet, plusieurs femmes voilées se sont rassemblées jeudi matin devant le siège du ministère des Affaires Religieuses à Hydra, un quartier chic à Alger, pour protester contre les récentes déclarations de Bouabdallah Ghoulamallah

Ces femmes protestent contre une réponse fournie au parlement par le ministre des Affaires Religieuses au sujet du port du hidjab qui est déconseillé pour ne pas dire interdit dans certaines institutions étatiques algériennes à l’image de la Police algérienne. Ghoulamallah avait expliqué lors d’une séance parlementaire que le « véritable hidjab est celui de la vertu ». Cette réponse n’a pas manqué de susciter l’ire des députés islamistes du parlement algérien lesquelles ont dénoncé vigoureusement ces propos. Le Mouvement pour la Société et la Paix, l’ex Hamas, le principal parti islamiste en Algérie, avait protesté officiellement et réclamé des excuses de la part du ministre pour avoir attenté « à la dignité des moutahadjibates », a-t-on estimé au MSP.

Femmes voilées manifest
/ DR
voilées femmes manif
/ DR

A la suite de cette polémique, une dizaine de femmes voilées ont organisé un rassemblement ce jeudi matin pour brandir des pancartes hostiles à Bouabdallah Ghoulamallah. « Nous sommes algériennes, voilées et libres », ont-elles crié encore ces femmes. Sur leurs affiches, elles ont réclamé l’application claire et nette de l’article 2 de la constitution algérienne « l’Islam et la religion de l’Etat » en Algérie. « Non à l’humiliation des femmes voilées et non à la discrimination », ont-elles lancé. Il est à signaler qu’aucun débordement n’a été signalé pendant ce rassemblement.

Notez cet article