Il l’a fait. Bouteflika s’est déplacé personnellement au siège du Conseil Constitutionnel à Alger pour déposer son dossier de candidature à l’élection présidentielle prévue le 17 avril 2014. Le président sortant a même salué de la main les journalistes présents, en grand nombre, sur les lieux. Il est entré au Conseil Constitutionnel dans  sa voiture présidentielle. 

Nous n’avons pu voir pour autant si Bouteflika se portait réellement bien ou non. Il n’est guère descendu de sa voiture à l’entrée du Conseil Constitutionnel dont le siège est situé à Ben Aknoun, dans la banlieue d’Alger. Il a remis personnellement son dossier de candidature à Mourad Medelci, le président du Conseil Constitutionnel. Et même s’il n’a pas encore parlé et annoncé lui-même de vive voix sa candidature à l’élection présidentielle, Bouteflika confirme ainsi officiellement qu’il compte rester encore à la tête de l’Etat algérien pour 5 nouvelles années.

Du moins il est venu personnellement signifier qu’il est candidat à ce scrutin présidentiel, un rendez-vous incontournable pour l’avenir de l’Algérie. A l’heure ou nous mettons en ligne ces informations, le Président sortant se trouve toujours au siège du Conseil Constitutionnel. Sept camions, portant une affiche à l’effigie d’Abdelaziz Bouteflika sont entrés dans la cour du Conseil Constitutionnel afin d’y déposer, d’après l’APS  plus de quatre millions de signatures collectées à travers les 48 wilayas du pays et auprès d’élus locaux, du parlement et des citoyens, pour la candidature du chef de l’Etat.

Des sources proches de son staff de campagne indiquent que des images seront diffusées ce soir au JT de l’ENTV. D’autres expliquent qu’il va faire une annonce aux Algériens. Le suspens se poursuit.