Algérie : plus de 200 tonnes de drogues saisies en 2013

0
311

L’année 2013 a été celle de tous les records…. de drogues. Les services de sécurité, dont les douanes, ont saisi plus de 200 tonnes de drogues, a annoncé la direction générale des Douanes, rapporte l’APS.

Selon ce haut responsable des douanes, la totalité des stupéfiants saisis par ses services (63 tonnes) représentait du kif traité en provenance du Maroc, premier producteur de cannabis au monde, selon le dernier rapport  de l’office des Nations-Unies pour la drogue et le crime. Selon le directeur central du renseignement douanier, Medjebar Bouanem, la totalité des stupéfiants saisis par ses services (63 tonnes) représentait du kif traité en provenance du Maroc, premier producteur de cannabis au monde, selon le dernier rapport  de l’office des Nations-Unies pour la drogue et le crime.

Le responsable a précisé que « les routes de la drogue ont changé depuis l’aggravation  de la situation sécuritaire au Sahel. Les groupes terroristes ne sont plus en mesure d’assurer la sécurité de l’acheminement des cargaisons ». Sur les 63 tonnes saisies en 2013, la région de Tlemcen arrive en tête  avec 26,3 tonnes, suivie de Ouargla avec près de 20 tonnes, Béchar avec 7 tonnes,  Laghouat (5,8 tonnes), Oran (2,8 tonnes) et Chlef (1,6 tonnes). «Nous sommes forcement devenu sun pays de transit avec la complication de la situation au Sahel», affirme M. Bouanem qui ajoute que pour le trafic de drogue «la connexion est maintenant avérée» entre les narcotrafiquants et les groupes terroristes.

 Le total des saisies des psychotropes a dépassé les 122.000 comprimés en 2013, dont 104.360 saisis à Béchar. Les services des douanes ont  également réussi de grands coups dans les régions du nord du Sahara, sur l’axe de Béchar, Ghardaïa, Laghouat, Ouargla, El Oued, suivant lequel la drogue est acheminée par voie terrestre vers la frontière est du pays. Ces chiffres démontrent que beaucoup de travail reste à faire pour sécuriser les frontières du pays.

 E. W. /agence